Conflit Fourrière Départementale : Lettre ouverte à tous les martiniquais

Vues : 14

Conflit Fourrière Départementale de Martinique : Lettre ouverte du directeur, adressée à tous les martiniquais.

Depuis le 29 janvier 2015, la fourrière Départementale de Martinique est perturbée par un conflit qui met l’avenir de 8 salariés en péril.

Je suis Hubert DUPON, le directeur de la fourrière, et souhaite informer tous les martiniquais sur les graves conséquences du blocage de l’entreprise qui menace notre survie ainsi que 5 autres emplois.

Ce conflit a été initié par la Centrale Syndicale des Travailleurs Martiniquais (CSTM) et 3 salariés grévistes de l’entreprise, à la suite du licenciement d’un salarié pour des faits graves. Cet employé avait notamment abîmé un camion de l’entreprise qui coûte près de 150 000 € et détruit le véhicule d’un client à 19 000 €.

Depuis le 29 janvier 2015, le syndicat CSTM s’est imposé par la force dans une situation qui ne la concernait pas, exigeant carrément la réintégration du salarié licencié quelques semaines plus tôt. Il ne travaillait déjà plus là, lorsque la CSTM est venue s’imposer dans notre entreprise un beau matin.

C’est hallucinant !

Après plus de 50 heures de discussions, très agitées, à la table des négociations, j’ai soumis une dernière proposition à la CSTM le 11 mars. La CSTM impose que ce salarié licencié depuis le 26 janvier 2015, perçoive 27 mois de salaires en compensation, en plus de ses salaires et des congés payés qu’ il a déjà touchés.

Quel exemple peut-on donner aux jeunes martiniquais ?!? En tant que Martiniquais, nous avons tous une responsabilité auprès des jeunes et des travailleurs !!!

Depuis 7 semaines, l’accès à l’entreprise est bloqué par la CSTM et 3 salariés grévistes. Ces derniers empêchent les 5 autres salariés d’accéder à leur lieu de travail, en faisant pression, sous la menace physique et les injures de toutes sortes, que je vous laisse imaginer. Des bagarres ont pu être évitées, mais combien de temps cela va-t-il encore durer ?!?

Les méthodes employées par la CSTM ne sont plus syndicales, leur seule volonté est de « mettre à genoux » la Fourrière Départementale de la Martinique. Mr Cambusy le secrétaire général de la CSTM s’est vanté durant plusieurs réunions de négociations, d’avoir “ tué ” la Compagnie Martiniquaise de Transport (CMT) de Sandra CASANOVA en 2011, et l’entreprise de Transports BONIFACE en 2014.

Mr Cambusy a enlevé sa chemise et crié haut et fort qu’il est prêt à aller jusqu’au bout dans cette affaire, et à n’importe quel prix…

Jusqu’à quand pourra-t-on défendre ce qui n’est pas défendable ? En tant qu’entrepreneur, moi, Hubert, je n’en peux plus !

Je supplie donc les autorités de faire respecter le droit des travailleurs dans ce pays Martinique, en permettant aux salariés non grévistes de pouvoir accéder à leur lieu de travail et mettre fin à cette opération de destruction des emplois et d’une entreprise locale, menée délibérément par la CSTM.

Si nous sommes Martiniquais, soyons responsables !

La martinique sé ta nou !

Hubert Dupon
Chef d’entreprise