Conflit Fourrière : les salariés non-grévistes s’expriment

Vues : 4

Conflit à la Fourrière Départementale de Martinique : après le directeur, ce sont les les 5 salariés non-grévistes qui s’expriment dans une lettre adressée à la population :

Avis à la Population de la Martinique

Nous sommes les 5 salariés non-grévistes de la Fourrière Départementale de la Martinique.
Le conflit a maintenant près de 7 semaines pourtant le dialogue social dans l’entreprise était mené jusque-là, de manière sereine.

Les 3 salariés grévistes sont les derniers arrivés dans l’entreprise. Cette situation est inadmissible. Parce que l’on « ment » à la population :
– L’entreprise compte 5 salariés non-grévistes et 3 salariés grévistes : Nous sommes donc majoritaires, et les plus anciens salariés de l’entreprise.
– Nos conditions de travail ne sont pas plus mauvaises que celles de n’importe quelle autre entreprise martiniquaise, bien au contraire !

Par l’action du piquet de grève, nous ne pouvons plus travailler, et l’avenir de nos emplois est fortement menacé : le droit de grève doit être respecté, mais le droit au travail aussi !!!
Nous recevons des injures et des menaces chaque fois que nous approchons du site de notre entreprise.

La direction de l’entreprise a tenté de mettre fin au conflit.
Aujourd’hui, nous nous retrouvons au beau milieu d’un règlement de comptes, qui ne relève plus de l’action syndicale.

Nous, nous voulons sauver nos emplois et continuer à travailler.
Il faut des Entrepreneurs pour créer, des Equipes pour bâtir : C’est ça l’avenir de la Martinique

SOYONS RESPONSABLE

Le Lamentin, le 19 mars 2015.

Les 5 salariés non-grévistes de la Fourrière Départementale de Martinique


2 commentaires :

  1. paindoux

    Comme disent ces 5 salariés non grévistes, OUI au droit de grève mais OUI aussi au droit de travailler.
    A mon avis, c’est une situation qui a trop duré et donc le Préfet devrait donner l’ordre d’évacuer le site de toute entrave.

  2. Cisko

    Isaléééé !!!

    Martinique sé ta nou (tout!)
    Ouf, une brise de bon sens chasse les nuages qui nous empêchaient de voir clair.
    Et enfin, lumière sur ceux qui se font passer pour des syndicalistes, mais qui au fond n’en sont pas du tout!

    Et vous voulez des slogans, en voila:

    Non à l’ingérence politicienne dans l’action syndicale!
    Non aux dogmes, aux idées reçues, et au panurgisme mais au contraire, oui à la réflexion, au consensus, et au progrès collectif!
    Oui au dialogue social!
    Oui au respect!
    Oui, on veut pas de la violence on veut causer, même en plein carême!
    Non à la destruction, oui à la création!

Les commentaires sont fermés