Conflit ODE : « Comment la malveillance d’une directrice détruit des carrières et des vies »

Vues : 1059

En Martinique, il subsiste encore des cadres qui, habités de leur égo et se croyant intouchable, se voient au-dessus du droit du travail. C’est le cas à l’Office de l’Eau de Martinique où sévit Mme

Contenu réservé aux abonnés !
Pour accéder à ce contenu
Abonnez-vous à PBK

Pas encore inscrit :

Déjà inscrit