Cordées de la réussite : favoriser l’accès aux formations d’excellence

Vues : 97

Durant la semaine des représentants d’établissements d’enseignement supérieur dit « d’excellence » sont allés à la rencontre de lycéens et de collégiens Martiniquais. Une opération qui s’inscrit dans le cadre des journées nationales des cordées de la réussite.

Les «cordées de la réussite» ont pour objet d’introduire une plus grande équité sociale dans l’accès aux  » formations d’excellence « , et contribuent à lever les obstacles territoriaux, culturels voire psychologiques qui conduisent des jeunes à écarter d’office les études longues et notamment celles relevant de filières d’excellence. C’est à cette occasion que des délégations des établissements de l’Institut d’Études Politique de Bordeaux (IEP Bordeaux), de l’Insa de Lyon, et de l’École Ferrandi (à l’exception de HEC) ont passé cette semaine dans des établissements de l’académie (publics et privés sous contrat) et dans des CFA afin de présenter leur offre de formation.

Plusieurs établissements du Marin, Fort-de-France, François, Lamentin, Trinité ou encore Ducos ont reçu les représentants des différentes écoles d’enseignement supérieur. Au programme : questions-réponses mais également des séminaires et une séance de formation.

Les cordées de la réussite se fondent sur un principe de solidarité entre établissements et s’inscrivent dans une dynamique d’intensification des liens entre l’enseignement scolaire, l’enseignement supérieur et le monde professionnel. Ces cordées vont se traduire par la poursuite des partenariats, des mises en réseau entre les quatre établissements d’enseignement supérieur et les collèges et lycées de Martinique qui accueillent une proportion importante de jeunes de milieux défavorisés.

Deux cordées sont en cours de préparation avec les collèges Dillon 2 et Jacqueline Julius, avec le GARAC (établissement spécialisé dans les Journées nationales des cordées de la réussite et des parcours d’excellence formations du secteur de l’automobile, du CAP au niveau ingénieur). Le but est de diffuser chez les lycéens et les collégiens le désir d’accéder à l’enseignement supérieur, au-delà des établissements «têtes de cordée». Une attention particulière est portée aux cordées de la réussite en lien avec les lycées professionnels afin d’encourager leurs élèves à des poursuites d’études supérieures, notamment vers les sections de technicien supérieur.

A.G