Coronavirus : Les anti-inflammatoires «facteurs d’aggravation de l’infection», le ministre ne les recommande pas

Samedi 14 mars 2020, le ministre de la santé, Olivier Véran a publié une nouvelle recommandation sur son compte Twitter. Selon lui, la prise de médicaments anti-inflammatoires comme l’ibuprofène, la cortisone, «pourrait être un facteur d’aggravation de l’infection» chez les personnes atteintes du Covid-19.

«En cas de fièvre, prenez du paracétamol. Si vous êtes déjà sous anti-inflammatoires ou en cas de doute, demandez conseil à votre médecin» a indiqué Olivier Véran dans son post.

Selon le quotidien, Le Monde, plusieurs médecins «ont évoqué des cas de patients jeunes atteints du Covid-19 et qui sans comorbidités* se retrouvent dans un état grave après avoir pris de l’ibuprofène contre leur fièvre». L’ibuprofène, vendu sous l’appellation Advil ou Nurofen, fait partie des anti-inflammatoires non stéroïdien (AINS) qui ne sont, d’ailleurs plus vendus en libre-service dans les pharmacies.

Rappel : La prise de médicaments contenant du paracétamol (Doliprane ou Efferalgan) n’est pas anodine. Pris à «des doses trop élevées, ces médicaments peuvent provoquer de graves lésions du foie, parfois mortelles».

*la comorbidité désigne la présence d’un ou de plusieurs troubles associés à une maladie primaire.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
ImagesMédivisit.fr/Capture d’écran