COVID-19. Une amende voire une peine de prison pour le non respect du couvre-feu

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Depuis dimanche, la Préfecture de Guadeloupe a décidé d’instaurer un couvre-feu, en raison de l’augmentation du nombre de cas de covid-19 et de variants. Les contrôles de police vont se multiplier.

« La situation sanitaire sur l’archipel guadeloupéen devient extrêmement préoccupante » estime le Préfet Alexandre Rochatte.

Aussi, et ce jusqu’au 25 mars, les déplacements sont interdits entre 22h et 5h, sauf sur présentation d’une attestation dérogatoire.

Cette dernière est téléchargeable sur le site de la Préfecture. Les motifs autorisés sont d’ordre professionnel, médical ou encore judiciaire.

Une amende de 3750 euros en cas de récidive

Durant la période du couvre-feu, la police nationale va effectuer de nombreux contrôles pour s’assurer notamment de son respect.

Il faut savoir que le non respect du couvre-feu est sanctionné d’une amende de 135€ avec une majoration à 375€ en cas de non paiement dans les délais.

En cas de récidive dans les quinze jours, l’amende est de 200€. Au bout de 3 verbalisations, vous êtes passible de six mois de prison et 3750 € d’amende.