Covid-19 : Avec 2241 nouveaux cas en Martinique, le préfet décide de la fermeture des restaurants en espace clos

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le nombre de nouveaux cas de covid-19 en Martinique a explosé cette semaine et le préfet a pris deux nouvelles mesures, dont celle de la fermeture des restaurants dans les espaces clos. Avec 2 241 nouveaux cas de Covid-19 entre le 12 et le 18 juillet 2021contre 997 la semaine dernière, l’épidémie continue sa virulente progression sur l’île.

La Martinique est actuellement confrontée à sa 4ème vague de SARS-CoV2, d’une ampleur supérieure aux précédentes, indique l’ARS dans son dernier hebdomadaire. La semaine dernière, la situation sanitaire a continué à se dégrader et le pic de la 3è vague a été dépassé. 14 972 tests ont été réalisés cette semaine et 2 241 nouveaux cas de Covid-19 entre le 12 et le 18 juillet 2021. Le préfet a donc décidé de prendre deux nouvelles mesures contre la propagation du virus. Il les a annoncés lors d’un point presse ce mardi 20 juillet.

-Fermetures des restaurants dans les espaces clos; ceux en espace ouvert peuvent continuer à travailler et la vente à emporter peut se poursuivre.

-Le pass sanitaire devient la régle pour accéder aux salles de spectacle et de sport et pour aller au cinéma ainsi qu’au théâtre.

Le couvre-feu de 21 à 5 heures du matin est maintenue a précisé le préfet.

Point de situation hebdomadaire du 12 au 18 juillet 2021
• Nombre de nouveaux patients positifs testés en Martinique : 2 241
• Nombre total de tests réalisés semaine 28 : 14 972
• 71 patients hospitalisés dont 9 patients en réanimation
• 104 décès (dont 87 en provenance de la Martinique), signalés par le CHU de Martinique, sont à déplorer depuis de début de l’épidémie.
•au 20 juillet, 9 clusters en cours d’investigation

Vaccination : Nombre de personnes ayant un schéma vaccinal complet (1ère et 2ème injections) : 50 262 (15,62 % pop. 12 ans et plus)

Le taux de positivité et le taux d’incidence étaient supérieurs à leur seuil d’alerte respectif, pour un recours au dépistage en augmentation. Les adultes âgés entre 15 et 44 ans sont particulièrement touchés et 95 % des contaminations sont de nature autochtone. Le variant Alpha reste majoritaire mais un début de transmission autochtone de la mutation L452R (portée notamment par le variant Delta) a été mise en évidence.