Covid-19 : Ce qu’Emmanuel Macron devrait annoncer, rentrée des classes reportée, confinement prolongé et élections municipales

Lundi 13 avril 2020, le chef de l’Etat doit prendre la parole et dire aux français les nouvelles décisions prises relatives à la crise sanitaire mondiale provoquée par le nouveau Coronavirus (SARS-CoV-2), COVID-19. une pandémie qui a causé depuis le 31 décembre 2019 102 088 décès dans le monde dont 68 168 en Europe, selon les chiffres de Santé Publique France. Un membre haut placé de l’Elysée s’est confié au Journal Du Dimanche qui rapporte des informations qui ne plairont, sans doute pas,  à tout le monde.

L’allocution d’Emmanuel Macron est très attendue ce lundi de pâques après l’annonce du DGS qui qualifie d’éclaircie la journée de samedi : « Une éclaircie semble se confirmer, un très haut plateau épidémique semble se dessiner » a déclaré Jérôme Solomon suite au bilan qui lui fait dire qu’une légère diminution des admissions en réanimation amorcée jeudi se poursuit.

Mais la France et les Outre-mer restent sur un plateau et le COVID-19 fait encore des ravages. 6.883 patients sont dans un état grave et nécessitent des soins lourds en réanimation, 255 nouveaux patients ont été admis en réanimation ces dernières 24 heures, résume le Directeur général de la santé.

Aussi cette quatrième allocution devrait avoir pour but de resserrer les vis rapporte le Journal du Dimanche (JDD). Comme l’a confié un membre haut placé de l’exécutif au JDD « ceux qui s’attendent à une perspective de sortie de crise vont être déçus » indique le journal.

Emmanuel Macron « devrait entériner le prolongement du confinement «  selon cette source du Palais Bourbon : « peut-être jusqu’à la fin mai, au moins jusqu’au 15 ». Une révélation qui conforte les observations du président de l’Assemblée nationale,  Richard Ferrand, lors d’une audio conférence en présence du premier ministre : « Le mois de mai, c’est une série de dates qui favorise les rassemblements ».

Toujours dans les colonnes du JDD, la rentrée avant l’été semble impossible, en particulier dans les écoles primaires et maternelles où les gestes barrières sont difficiles à respecter : « Les écoles pourraient ne pas rouvrir avant septembre prochain ».

Quant au second tour des élections municipales, sans doute à l’automne. L’objectif d’Emmanuel Macron lors de cette prise de parole sera de « convaincre ceux qui ne se sentent pas concernés par le COVID-19 puisqu’ils n’ont pas de malade autour d’eux ». Renforcement du confinement, report de la rentrée des classes, gestes barrières plus que jamais à respecter, les rapprochements à proscrire encore quelques semaines seront développés par le Chef de l’Etat demain, lundi 13 avril. Cette quatrième allocution du Président de la République, depuis le début de la crise sanitaire inédite en France, ne plaira pas à tout le monde.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images capture d’écran C’news Actus Dothy