Covid-19 en Guadeloupe : Maintien des mesures, sauf pour les plages

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Le Préfet de Guadeloupe a déclaré que les mesures sanitaires sont prolongées jusqu’au 3 novembre prochain. En revanche, à compte du lundi 19 octobre, l’accès aux plages est désormais possible toute la journée. Mais sera interdit à partir de 19h.

« Il faut maintenir l’effort pour revenir en dessous des seuils d’alerte » insiste Alexandre Rochatte, le Préfet de la Région Guadeloupe.

Aussi, il est impératif de poursuivre le protocole mis en place par les autorités sanitaires, afin d’éviter la propagation du virus.

L’application stricte des gestes barrières et le respect de la distanciation physique tant au niveau familial, amical que professionnel en sont les principaux leviers.

Les restaurants, par exemple, sont autorisés à ouvrir jusqu’à minuit, mais 1 mètre doit séparer les différentes tables, avec 6 personnes au maximum.

Les salles de sport peuvent poursuivre leurs activités individuelles (vélo, tapis de course), les cours collectifs restent donc interdits.

Le port du masque reste, bien évidemment, obligatoire. Toutes ces mesures doivent être respectées au moins jusqu’au 3 novembre prochain.

Les plages interdites uniquement le soir

Au final, et à l’approche des vacances scolaires, l’unique modification porte sur les nombreuses plages de l’archipel.

A partir du lundi 19 octobre, elles seront ouvertes toute la journée. Et interdites, désormais, à partir de 19h, en semaine et en week-end.

Toutefois, « il est préconisé et recommandé de ne pas pique-niquer et de ne pas consommer d’alcool sur les plages pour éviter les rencontres festives ».

En ce qui concerne « les stades et les enceintes » fermés jusqu’à maintenant au public en Guadeloupe, de nouvelles annonces devraient intervenir d’ici lundi.

Quant aux célébrations de la Toussaint, le Préfet de Région doit, en concertation avec les élus, établir un protocole spécifique.

En attendant, Emmanuel Macron le Président de la République doit s’exprimer ce mercredi au cours d’une interview télévisée.

Si l’idée d’un reconfinement semble d’ores et déjà écartée, celle de l’instauration d’un couvre-feu fait son chemin. Verdict à partir de 13h55.