Covid-19 Guadeloupe : Couvre-feu à 19h, fermeture des restaurants le soir durant trois semaines

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés : ,

Comme prévu, le Préfet de Région Alexandre Rochatte a présenté hier les nouvelles mesures sanitaires en vigueur en Guadeloupe. Face à l’accélération de l’épidémie de covid-19, le couvre-feu est avancé à 19h à partir de samedi et ce jusqu’au dimanche 9 mai inclus.

Avec 506 nouveaux cas, soit + 40% par rapport à la semaine précédente, la Guadeloupe connait une accélération significative de l’épidémie.

Aussi, afin de ralentir sa propagation, le Préfet a décidé, en lien avec les élus, de mettre en place de nouvelles mesures plus restrictives.

« Elles seront maintenues durant trois semaines. C’est-à-dire jusqu’au 9 mai prochain » précise le Préfet Alexandre Rochatte.

Dès ce samedi

A partir du 17 avril, plusieurs d’entre elles entreront en vigueur :

– un abaissement de l’horaire du couvre-feu de 22h à 19h, jusque 5h du matin
– une fermeture des restaurants le soir à l’horaire du couvre-feu
– une fermeture des cinémas, théâtres et musées
– un abaissement des jauges dans les établissements recevant du public : centres commerciaux et établissements culturels (chorales)

A partir de lundi

A l’issue du week-end, donc à compter du lundi 19 avril, seront appliquées, en complément de celles déjà arrêtées, deux nouvelles mesures :

– un passage en demi-jauges pour les élèves dans les collèges et lycées, décidé en concertation avec la Rectrice d’Académie
– une interdiction des compétitions et des entraînements sportifs des adultes

Un durcissement n’est pas à exclure

En revanche, « si l’épidémie n’est pas maîtrisée », d’autres mesures seront mises en place, dès la semaine prochaine, dont :

– une fermeture de l’accueil du public dans les restaurants toute la journée, sauf pour l’activité de vente à emporter
– une fermeture des centres commerciaux

Une recrudescence des clusters dans le milieu professionnel

Et puis, le Préfet réitère son appel au recours au télétravail dans les entreprises et dans les administrations publiques guadeloupéennes.

Il est indispensable de respecter les gestes barrières et les règles de distanciation sociale au sein des espaces de travail.

Bien évidemment, le port du masque reste obligatoire, y compris dans les rassemblements revendicatifs et mouvements sociaux autorisés.