Covid-19 : la vaccination débute le 8 janvier en Guadeloupe

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

La Préfecture et l’ARS ont annoncé la date du lancement de la campagne de vaccination dans l’archipel. Ce sera le vendredi 8 janvier prochain. Objectif : vacciner entre 100 à 150 000 personnes d’ici fin mars.

« Elle débutera par les plus de 75 ans dans les EHPAD et les personnels de santé de plus de 50 ans avec des maladies pouvant conduire à des complications ».

Le calendrier de la campagne de vaccination covid en Guadeloupe a donc été présenté hier par les autorités préfectorales et sanitaires.

Aussi, les premiers vaccinés seront les pensionnaires du Centre gérontologique Palais Royal aux Abymes. « C’est vendredi » précise le Préfet Alexandre Rochatte.

Mais également plusieurs personnalités, dont la Directrice de l’Agence Régionale de Santé qui entend donner l’exemple et rassurer la population.

Vacciner 20% de la population d’ici fin mars

Au-delà de ce geste « symbolique », Valérie Denux insiste sur le fait qu’il est indispensable de protéger les personnes fragiles.

Par exemple, celles présentant une affection longue durée, qui peuvent également avoir un certain âge. Elles sont 123 851 répertoriées en Guadeloupe.

« Nous comptons aussi 77 610 personnes de plus de 65 ans, dont 75 020 vivant à domicile. Il est important de pouvoir elles-aussi leur proposer une vaccination ».

Pour l’heure, 5 500 doses sont déjà arrivées dans l’archipel. Le stock sera renouvelé en fonction de la consommation.

95% de taux d’efficacité

L’objectif est de vacciner au moins 20% de la population contre le covid-19. C’est-à-dire, entre 100 à 150 000 personnes d’ici fin mars.

Selon le Professeur Raymond Césaire, épidémiologiste, le vaccin qui sera donné aux Guadeloupéens présente 95% de taux d’efficacité.
« Il faut avancer rapidement pour que la population puisse en bénéficier et être protégée de cette maladie grave qui est la covid ».

Ces déclarations seront-elles suffisantes pour convaincre les plus sceptiques ? Pas sûr. Les anti-vaccins sont nombreux dans l’archipel.