Covid-19 : Le LKP dénonce « une manipulation de masse savamment orchestrée »

Mis en ligne par admin, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Le LKP (Lyannaj Kont Pwofitasyon) monte au créneau et accuse l’Etat « d’assassin et de criminel ». Le collectif guadeloupéen tient le gouvernement et les élus locaux responsables de la crise sanitaire mondiale qui touche la Guadeloupe et l’ensemble du territoire français.

Le LKP dans un communiqué datant du mardi 17 mars 2020, reproche aux membres du gouvernement et à l’État d’avoir su et d’avoir caché à la population l’ampleur du problème lié au coronavirus. Un reproche qui les qualifie » d’assassins, de criminels ». Reproche qui est aussi adressé aux élus locaux.

« Les autorités n’ont aucunement pris les dispositions adéquates au moment nécessaire alors qu’elles connaissaient la gravité de la situation tenant compte des expériences de la Chine, de l’Iran ou de l’Italie et des alertes de leur propre ministre de la santé » déclare le LKP.

Le LKP s’insurge contre la tenue des élections municipales et communautaires car beaucoup de Guadeloupéens sont allés voter au risque d’être contaminés par ce virus. « Alors qu’ils sont les premiers irresponsables pour n’avoir pas pris les mesures adéquates, préférant leurs élections tout en se cachant derrière un pseudo comité scientifique. AY CHYÉ !!! Quant à la classe politique de Guadeloupe !! AY CHYÉ MENM« .

Le LKP s’interroge également sur le fonctionnement du CHU de la Guadeloupe et leur soi-disant possibilité de faire face à cette pandémie.

Par ailleurs, il est demandé aux Guadeloupéens dans ce communiqué de revoir leurs valeurs. Il leur est demandé entre autre de retourner à la terre, d’être plus solidaires surtout envers les plus faibles et de considérer cette difficulté comme un moyen de sortir du système dans lequel on vit. Le système colonial.

BDWI