Covid-19 : Le ministre de la santé appelle à la solidarité nationale pour la Martinique et la Guadeloupe

La situation sanitaire continue de se dégrader en Martinique et en Guadeloupe selon les derniers chiffres des autorités. Face à la croissance exponentielle de l’épidémie de covid-19, sur les deux îles, le ministre de la santé, Olivier Véran, a lancé un appel à la solidarité nationale.

« Je fais appel à la solidarité nationale de nos soignants de métropole pour venir en aide aux hôpitaux ultramarins et notamment de Martinique et de Guadeloupe, qui font face à une vague épidémique très intense et qui frappe une population encore trop peu vaccinée » a déclaré le ministre de la santé dans une vidéo postée sur Twitter.

« Prenez sans délai l’attache de votre établissement ou de votre ARS pour qu’on puisse prévoir avec vous le soutien que vous pourrez apporter aux populations locales de Guadeloupe et de Martinique … Nous prendrons évidemment en charge votre transport, votre hébergement avec des rémunérations à la clé » a-t-il poursuivi.

Olivier Véran a également annoncé que, dès ce mardi 10 août, un « avion partira de l’hexagone avec des dizaines de soignants à son bord pour venir sauver des vies, et renforcer les équipes des établissements hospitaliers ».

Ci-dessous l’appel d’Olivier Véran, ministre de la santé et des solidarités :

« Mesdames, messieurs, si vous êtes soignant en particulier médecin, anesthésiste, réanimateur, urgentiste, infectiologue, infirmiers, infirmières, notamment de réanimation, ou aides soignants. Ce message est pour vous. Je fais appel à la solidarité nationale de nos soignants de métropole pour venir en aide aux hôpitaux ultramarins et notamment de Martinique et de Guadeloupe, qui font face à une vague épidémique très intense et qui frappe une population encore trop peu vaccinée. L’impact sanitaire est très important dans les Antilles.

Nous avons armé de nombreux lits de réanimation supplémentaires faisant appel à tous les moyens civils et militaires qui étaient disponibles. Dès mardi partira de la métropole un premier avion avec à son bord des dizaines de soignants pour venir sauver des vies dans les territoires antillais. Ce message, je le disais, est pour vous. Car si vous êtes, si vous vous sentez concerné, si vous êtes disponible, si vous êtes prêt à apporter une aide supplémentaire dans la lutte contre l’épidémie, je vous demande de contacter votre chef d’établissement si vous travaillez à l’hôpital, de prendre contact avec l’Agence régionale de santé pour qu’on puisse prévoir avec vous le soutien que vous pourrez apporter aux populations locales de Guadeloupe et de Martinique.

Nous prendrons évidemment en charge votre transport, votre hébergement avec des rémunérations à la clé. Encore une fois, c’est un message d’appel, de soutien que je vous demande. Je sais que nous sommes au cœur de l’été et je sais que vous avez déjà beaucoup donné depuis 18 mois. Mais là, nous avons besoin de vous. »