Covid-19 : « Les motifs impérieux bientôt généralisés » annonce le Préfet de la Guadeloupe

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, France, Guadeloupe, Martinique
Mots clés :

A partir du mardi 2 février, un test PCR négatif et des motifs impérieux seront exigés avant tout déplacement vers la Guadeloupe. Cela devrait être également le cas pour les voyages vers l’Hexagone à partir du lundi 8 février.

L’arrêté préfectoral sur ces nouvelles mesures doit être pris aujourd’hui vendredi pour une durée de trois semaines.

Il renforce ainsi celles déjà prises au niveau régional et s’étend désormais aux déplacements de l’Hexagone vers la Guadeloupe

Des variants plus contagieux

« Il est important de maitriser la circulation de ces variants, car ils ont la capacité d’augmentation très forte de l’épidémie ».

Et le Préfet Alexandre Rochatte de préciser : « Avec un pouvoir de contagiosité qui est bien supérieur aux formes traditionnelles de la covid-19 »

Test PCR et motifs impérieux

Cette décision fait suite aux déclarations du Ministre des Outremer qui déclarait hier que tout doit être fait « pour protéger les Antilles de ce nouveau risque ».

Aussi, à partir du mardi 2 février prochain, la justification d’un motif impérieux est de retour, avec le maintien d’un test PCR négatif datant de moins de 72h.

Vers l’Hexagone à partir du 8 février

La Guadeloupe mais également la Martinique sont concernées par ces dispositions, à l’instar de la Réunion où elles sont déjà en vigueur.

« Et puis à compter du 8 février, nous mettrons en place les motifs impérieux de la Guadeloupe vers l’Hexagone » prévient le Préfet Rochatte.