Covid-19 Martinique : 401 nouveaux cas positifs, un couvre-feu pourrait être instauré

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Les chiffres de l’ARS viennent de tomber. La Martinique compte 401 nouveaux patients positifs enregistrés pour la semaine du 15 au 21 mars 2021. Un couvre-feu pourrait être instauré par les autorités.

On s’attendait à une recrudescence mais pas dans cette proportion. Effectivement, les derniers chiffres faisaient état de 252 cas positifs.

Le taux de positivité est de 7.8% en augmentation par rapport à celui de la semaine précédente. On était à 5.6 % pour la période précédente, et supérieur au seuil de vigilance
Le taux d’incidence calculé pour 100 000 habitants est de 111,8 nouveaux cas, lui en augmentation par rapport à celui de la semaine précédente et supérieur au seuil d’alerte.
5 666 personnes ont été testées cette semaine.

Il y a 37 patients en cours d’hospitalisation dont 10 en réanimation.

Depuis le début de l’épidémie, 49 décès ont été signalés par le CHUM dont 39 en provenance de Martinique, 6 en provenance de Guadeloupe, 2 en provenance de Guyane et 2 en provenance de l’étranger. Il y a de fortes chances qu’un couvre-feu soit instauré. On attend la conférence de presse des responsables de l’agence régionale de santé.

MESURES SANITAIRES

En attendant, l’ARS réitère des conseils de prévention.
Les mesures individuelles doivent être renforcées ainsi que les mesures de réduction des contacts : Se laver les mains très régulièrement, tousser ou éternuer dans son coude, utiliser des mouchoirs à usage unique et les jeter à la poubelle, ne pas se toucher le visage, saluer sans se serrer la main, éviter les embrassades, respecter une distance physique d’au moins 2 mètres

En conclusion, l’épidémie progresse fortement en Martinique avec une hausse de l’ensemble des indicateurs épidémiologiques du SARS-CoV2 : la circulation virale s’intensifie. Le nombre d’hospitalisations notamment en réanimation est en augmentation Les variants circulent de manière active dans la population représentant plus de 50 % (variant anglais) des nouveaux cas identifiés. Le territoire reste classé en niveau de vulnérabilité élevée.