Covid-19 : Polémique en France autour du possible vaccin que Sanofi promet de réserver aux USA

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

La déclaration du patron de Sanofi annonçant qu’il réserverait, en priorité aux Américains, la primeur de la découverte de son vaccin contre le covid-19 a déclenché une polémique en France, jusqu’au plus haut sommet de l’Etat.

Le gouvernement américain « a le droit aux plus grosses précommandes », car les Etats-Unis « ont investi pour essayer de protéger leur population », avait expliqué, mercredi 13 mai, le directeur général du groupe.

Interrogé jeudi par LCI sur les propos du patron de Sanofi, l’Elysée a répondu en citant les propos d’Emmanuel Macron : « Le vaccin doit être un bien public mondial. Il doit être exclu des lois du marché, il doit être accessible à tous pour tous au même moment ».

En mi-journée, jeudi, Édouard Philippe et son ministre de la Santé, Olivier Veran étaient déjà montés au créneau. «(…) L’égal accès de tous au vaccin n’est pas négociable », avait rétorqué le Premier ministre.

Quant à Olivier Veran, il s’était chargé d’appeler lui-même le patron de Sanofi pour faire une mise au point. Ce dernier a reconnu qu’il s’agissait « d’une phrase maladroite », a rapporté Olivier Veran.

Pour le ministre de la Santé, la question est plutôt « aujourd’hui de savoir qui va trouver en premier le vaccin ». « Et une fois qu’il existera, on fera tout ce qu’il faut pour que les Français en bénéficient, les Européens en bénéficient et par solidarité que l’ensemble de la planète puisse en bénéficier », a-t-il assuré.

Si le patron de Sanofi a tenté de calmer la polémique, il n’en demeure pas moins que des représentants de son groupe sont convoqués la semaine prochaine à l’Elysée.
Une rencontre est prévue la semaine prochaine à l’Élysée avec des représentants du groupe, ´, a fait savoir une source proche du président de la République.

Entreprise transnationale française, les activités du géant Sanofi incluent la pharmacie et les vaccins.

Invité de la matinale de LCI jeudi 14 mai, le patron de Sanofi France a tenté de calmer la polémique : «Lorsqu’on aura un vaccin efficace contre le Covid-19, il est évident que le vaccin sera accessible pour tous les pays et en particulier aux Français », a-t-il affirmé.

De son côté, la Commisdion européenne a rappelé à l’ordre Sanofi en lui indiquant que l’accès à un vaccin contre le coronavirus devait être « équitable et universel ».

Pour le journal Mediapart , « En déclarant réserver ses vaccins aux États-Unis, le groupe pharmaceutique français jette une lumière crue sur ce qu’est devenu le monde de la santé : le vaccin contre le Covid19 est devenu un enjeu de guerre commerciale, de lutte entre puissances».