Covid-19 : Rassemblements festifs ou familiaux de plus de 30 personnes interdits jusqu’au 13 octobre en Martinique

Dans le cadre de la lutte contre l’épidémie de Covid-19, le Préfet de Martinique vient de prendre un arrêté interdisant sur l’île les rassemblements festifs « à caractère familial, amical ou associatif mettant en présence de manière simultanée plus de 30 personnes recevant du public».

Ce nouvel arrêté en vigueur depuis ce lundi pour une durée de 15 jours – du 28 septembre jusqu’au 13 octobre 2020 inclus – ne s’applique « ni aux cérémonies civiles dans les mairies, ni aux cérémonies religieuses dans les lieux de culte », précise le texte.

Il ne s’applique pas non plus aux bars et aux restaurants. Seules les anciennes mesures déjà en vigueur les concernent (dispositif sanitaire, masque pour les déplacements, table de 10 maximum, etc…).

Idem, pour les rassemblements de type professionnel dans les établissements recevant du public( réunions, conférences, séminaires…) qui ne sont pas concernés par le nouvel arrêté.
Stanislas Cazelles a justifié cet arrêté par la nécessité de limiter le brassage de population qui rend difficile le respect de la distanciation physique, source de propagation du virus sur l’île.
A cela s‘ajoute l’épidémie de dengue qui sévit en Martinique, susceptible de contribuer à une surchauffe des capacités hospitalières, notamment en réanimation, explique son arrêté.
Le Préfet rappelle que le niveau de vulnérabilité face au virus est « élevé » en Martinique, « traduisant une circulation virale en augmentation et un impact sur la santé de la population martiniquaise . »

Le secrétaire général de la préfecture, le directeur de cabinet du préfet, le commandant de la gendarmerie de Martinique, le Directeur Départemental de la Sécurité Publique (DDSP) et les maires seront chargés de l’exécution du présent arrêté, conclut le texte.