Covid-19 : Un infirmier guyanais réquisitionné pour Mulhouse, en situation catastrophique, il rassure ses amis inquiets

Par prudence, notre infirmier d’origine guyanaise restera anonyme, il exerce depuis plus d’une vingtaine d’années au Centre hospitalier de Châteauroux et loin des tensions en milieu hospitalier parisien, le guyanais se prépare pour un prochain départ dans l’Est de la France, dans une zone particulièrement saturée où l’on note plusieurs cas graves.

Réquisitionné, le guyanais a accepté sa prochaine mission qui prendra effet du 12 avril au 17 avril à Mulhouse. Infirmier tous services, l’agent hospitalier est en intérim, principalement affecté dans des services de médecine. Si jusque là le centre de Châteauroux où il est actuellement en poste, était le seul hôpital qui recevait encore des visites libres, tout cela est terminé depuis hier.

Aujourd’hui on compte 3 cas avérés dont 2 patients en réanimation et une personne en cardio, un autre cas vient d’être confirmé ce mercredi matin, après avoir été détecté il y 15 jours.

Malgré ce chiffre qui semble lourd pour une commune d’environ 100 000 habitants, l’infirmier guyanais ne cède pas à la panique et insiste sur les mesures d’hygiène recommandées par les services du Gouvernement. Mais d’ici son départ vers le centre hospitalier de Mulhouse le soignant aura fort à faire car selon les chiffres de la Nouvelle République, confirmés par l’Agence régionale de santé (ARS), le centre hospitalier de Châteauroux est en attente d’une vingtaine de retour de tests coronavirus. Huit personnes se trouvent confinées à l’hôpital et une des suspicions concerne un des pilotes de l’hélicoptère du Samu.

Pour l’heure, l’infirmier avec beaucoup de sérénité, répond aux appels de ses amis et de sa famille, inquiets sur une maladie qui a causée aujourd’hui en France 6 661 contaminés, 148 morts et dont la région la plus touchée est l’île-de-France.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy