Covid-19 : Un protocole funéraire à respecter

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

Les autorités, les élus et les professionnels du secteur du funéraire en Guadeloupe tiennent à rappeler les mesures en vigueur en cette période d’épidémie. Le principe de prudence doit être de mise lors des obsèques.

C’est dans un communiqué commun, adressé aux rédactions de l’archipel, que le protocole funéraire a été rappelé à la population.

La Chambre syndicale des opérateurs funéraires, l’ARS, l’Association des maires et le Préfet demandent le respect des gestes barrières et de la distanciation sociale.

« Alors que la situation sanitaire s’est dégradée sur notre territoire, la douleur et le deuil peuvent entraîner une baisse de la vigilance » indiquent-ils.

Et de craindre que cela peut également « occasionner de nouvelles chaînes de contamination à la COVID-19 ».

Aussi, plusieurs points sanitaires doivent être indiqués aux familles des défunts et appliqués par les opérateurs, afin d’éviter toute propagation du virus.

Le détail du protocole funéraire

– Limiter au cercle proche du défunt les personnes présentes à la cérémonie mortuaire, avec un maximum de 40 personnes, même en extérieur, compte tenu du risque de contamination occasionné par les rassemblements.

– Mise à disposition systématique par les professionnels de gel hydro-alcoolique.

– Limiter le nombre de présents dans les lieux clos (chambres funéraires, crématoriums…) selon une jauge de 3 m2 par personne.

– Organiser et matérialiser un sens de circulation dans les environnements clos.

– Proscrire tout moment de convivialité autour d’un buffet, alors que les collations prises en commun, avec le non-port du masque et la proximité entre les personnes, accentuent les risques de contamination.

– Et ne pas organiser de réceptions privées, avant ou après les funérailles, qui sont autant d’occasions de regroupement et donc facteurs de risque.