Crise-Sibeth Ndiaye : Des enseignants «qui aujourd’hui ne travaillent pas», elle fait son mea-culpa

Les enseignants sont vent debout contre la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye qui lors d’un point de presse a déclaré que les enseignants ne travaillaient pas compte tenu du confinement imposé par le Covid-19.

Sibeth Ndiaye une nouvelle fois pointée du doigt et cette fois, c’est tout le personnel enseignant et les parents d’élèves qui manifestent leur mécontentement. Pour tenter de maintenir un lien étroit entre leurs élèves, étudiants, collégiens ou lycéens, le ministère de l’éducation n’a cessé de répéter à tous les élèves de France (Heagone et Outre-mer) de continuer à travailler. L’Education nationale a également demandé aux corps enseignants de tout faire pour rester connecter avec leur classe et les parents d’élèves.

Ce mercredi 25 mars en réponse à une question d’un journaliste après l’appel du ministère de l’Agriculture invitant les Français à se rendre aux champs, la porte-parole a tenté de justifier cette demande exceptionnelle en prenant la fonction éducative comme exemple : « l’Appel du ministre de l’agriculture avait comme effet de dire, que là où c’était possible, sans traverser toute la France, puisque de toute façon c’est pas possible compte tenu de la réduction de l’offre de trains, que le gens qui pouvaient le faire, avaient vocation à aller donner un coup de main, évidemment rémunéré, là où c’était possible et dans les régions où il y a des récoltes actuellement. Il va s’en dire que nous n’entendons pas demander à un enseignant qui aujourd’hui ne travaille, compte tenu de la fermeture des écoles, de traverser la France entière pour aller récolter des fraises »

Une déclaration qui a fait bondir le corps enseignant et, aussitôt critiquée dans la presse comme une nouvelle maladresse de Sibeth Ndiaye. Karim Zeribi, militant et homme politique allant jusqu’à dire que «la porte-parole ne travaille pas assez ses réponses».

Depuis le confinement le travail scolaire ne s’est pas arrêté pour autant. De nombreux Français continuent à exercer par le télé-travail,vivement souhaité par le Président Emmanuel Macron. C’est le cas des élèves qui reçoivent leur programme de travail à effectuer quotidiennement, qu’il soit en primaire, au collège ou en Université. Pendant cette période de crise, « les Français ne se tournent pas les pouces. Elle (Sibeth Ndiaye) devrait mesurer le poids de sa parole » a indiqué, agacé, Karim Zeribi.

Info Coronavirus : 0 800 130 000

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy