Croisiéristes martiniquais malades : la société Costa estime ne pas être fautive

Vues : 2361

Quand les passages parlent d’intoxication alimentaire la société Costa décline toute responsabilité et parle d’une gastro-entérite virale. Partis il y a une semaine, certains passagers étaient toujours malades à leur retour en Martinique hier (12 février).

Deux théories s’opposent dans cette histoire. Plusieurs passagers ont passé la moité de leur croisière cloués au lit ou dans les toilettes. Beaucoup des passagers mettent en cause la nourriture et surtout l’éventualité d’une intoxication alimentaire. Une théorie impossible pour la société Costa qui avance que les personnes malades ne représentent que 0,65% des passagers. Il s’agirait, selon eux, d’un cas de gastro entérite virale, sans plus. Dans ce dernier cas la société ne peut être tenue pour responsable. Pour les passagers les manques d’information et de transparence de l’équipage n’ont fait que renforcer leurs doutes.

La virée à bord du Costa Favolosa a rapidement tourné au cauchemar. Vomissements, maux de ventre et diarrhées ont rythmé la moitié du séjour de bon nombre de croisiéristes. Les croisiéristes insistent sur le prix des consultations à bord, pouvant atteindre 280 euros. Un prix exorbitant, qui en a poussé plus d’un à pratiquer de l’automédication.

Ce type de croisière connait un fort succès car les prix affichés sont bas et permettent aux personnes ayant un revenu modeste d’y accéder. Alors imaginez une consultation qui coûte entre 100 et 280 euros. Imaginez une consultation par jour et par personnes (certains étant partis en famille)… A la fin du séjour la facture a été salée pour une 20 de passagers, les 0.65% en question. Une chose est sûre ces passagers y réfléchiront à deux fois avant de prendre ce paquebot à nouveau.

A.G