CTM : Alfred Marie-Jeanne ne devrait pas craindre de nouvelles élections

Vues : 520

La Conseil d’État devrait rejeter les réclamations d’Yves Cordémy concernant l’annulation des scrutins des 6 et 13 décembre dernier. C’est le sens que semblerait prendre l’avis du rapporteur public.

L’ombre de nouvelles élections territoriales ne devrait plus planer bien longtemps au-dessus d’Alfred Marie-Jeanne. La décision a été mise en délibéré et devrait être connue vers la fin du mois de juillet, mais il semblerait que l’élection de l’actuel président du conseil exécutif de la collectivité territoriale de Martinique ne soit en passe d’être annulée.

Le Conseil d’État saisi par un particulier sur la question de l’annulation des scrutins des 6 et 13 décembre 2015 devrait être rejetée. Pour rappel, Yves Cordémy, un ancien employé de la mairie de Fort-de-France accuse Alfred Marie-Jeanne d’avoir trafiqué ses comptes de campagne. Il lui reproche d’avoir bénéficié de vidéos d’émissions de la radio RLDM avant les élections de la CTM.

Le rapporteur public de son côté a rejeté la saisine du Conseil d’État en se basant sur la logique des chiffres. La radio RLDM au moment de l’élection avait moins de 2% de part d’audience. Ce qui ne peut pas expliquer selon Aurélie Bretonneaux un écart de 13 000 voix. Dans la majorité des cas le Conseil d’État suit l’avis du rapporteur. Ce qui semblerait indiqué qu’Alfred Marie-Jeanne ne serait pas inquiété. Réponse fin juillet.

A.G