Damien a créé Matikaa pour «Transmettre, apprendre et créer un héritage aux jeunes»

Dans leur appartement en Val de Marne, des coussins, des nappes recouvraient les meubles chez sa mère dans le Val de Marne, Damien d’origine antillaise a grandi au milieu de tous ces accessoires en madras. Pourtant devenu adulte, impossible de trouver des vêtements qui associent son style Urban Fashion et ce célèbre tissu antillais qu’il convoite.

De ce manque, Damien devait réagir. Il devient alors designer, se forme sur le tas en apprenant le métier aux côtés d’amis africains connus sur le marché de la mode ethnique. Et enfin, il crée Matikaa, « sa nouvelle ligne d’accessoires et de vêtements pour se connecter à la culture afro-antillaise à travers des vêtements et des accessoires ». Ses tissus favoris sont ceux du continent africain dont le kante et le wax mais surtout le madras utilisé aux Antilles dont il tente de restituer les valeurs passées.

Entre temps,  Damien a quitté Thiais, la ville de banlieue qui a marquée ses plus jeunes années. Après cinq années d’études dans la prestigieuse école d’informatique Epitech, le jeune homme est devenu ingénieur en informatique. Une licence et un master en poche, Damien s’installe à Londres dix huit mois plus tard.

Métro Picadilly Circus

Prudent, l’antillais, qui depuis son enfance rêve de son prochain départ pour l’Angleterre, trouve d’abord un emploi et s’installe dans le Nord-Ouest de Londres, entre Paddington et Kensal Green. A quelques pas de Notting Hill où se déroule le célèbre carnaval caribéen, Damien s’accroche à son projet dans la mode afro-caribéenne, il dessine et fabrique des prototypes de vêtements. Il ne chôme pas, se partage trois emplois et dédie ses nuits à l’Art et à la couture afro.

Dimanche 21 juillet 2019, au 47 Whitcomb Street, Damien expose ses bijoux et accessoires au The Piano Works. L’association Thesocialina Events organise une de ses soirées à thème, ce sera sur Le Roi Lion, qui fait la une des journaux cet été. Une interconnexion entre l’Afrique et les Antilles qui fait donc écho aux principes de vie de Damien . Noir et reconnecté, sont les deux mots qu’il choisit pour se définir : « Les africains ont autant à apprendre des traditions antillaises que les antillais ont à apprendre des traditions africaines ». déclare l’informaticien. « Une fois que l’on acquiert un enseignement, notre devoir est  de le transmettre et de créer un héritage avant qu’il ne soit trop tard » ajoute Damien.

Danseuse et maquilleuse à Caribbean Sunday

Son premier guide est sénégalais. De l’historien, anthropologue Cheickh Anta Diop, il retient les écrits concentrés sur deux volumes édités aux Éditions Africaines 1954 de : « Nations Nègres et Culture », « ce live m’a donné le point de départ pour que je me pose les bonnes questions » conclut le jeune antillais.

Antillais et métropolitain, Damien n’exclut pas de revenir soit en France ou aux Antilles quand il en aura assez de vivre à Londres « où il fait si froid ». Pour l’heure Damien s’investit à fond dans ses créations et ses idées prennent formes. l’ingénieur en informatique proposera très bientôt des vêtements afrocentrés de styles urban fashion qu’il pourra vendre en ligne sous la marque Matikaa.

Ses racines antillaises sont doubles, Damien est d’origine martiniquaise, son père est de la commune du Lamentin où se situe le seul aéroport de l’île des Antilles francophones. Damien est guadeloupéen, sa mère est de Baie-Mahault. Cette commune habite une des plus importantes zone industrielle de la Guadeloupe. Attachée à ses racines, Damien a également comme ambition familiale, l’acquésition d’une maison pour sa mère qui vit à l’est de Basse-Terre et qu’il visite très régulièrement.

Le jeune homme a lancé la marque en ligne Matikaa, « une façon de se reconnecter avec la culture afro-caribéenne. Cette culture est un ensemble dans lequel il n’y a rien à exclure » insiste l’informaticien et créateur de mode :

LONDRES – ANTILLES – MODE : Contrairement aux expatriés heureux de vivre et de poursuivre leur rêve anglais encore longtemps en Grande-Bretagne, l'antillais Damien évoque un retour probable en métropole ou aux Antilles(…) Mais pour l'instant le caribéen nourrit un énorme projet … Reportage Dorothée Audibert-Champenois C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Matikaa Lina Thesocialina

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Lundi 29 juillet 2019

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy