Daniel Marie-Sainte subirait-il « des pressions » pour avoir informé sur la pénurie d’eau en Martinique ?

Suite à la pénurie d’eau persistante dans de plusieurs communes de Martinique depuis de nombreuses semaines, le Conseiller Exécutif Daniel Marie-Sainte a donné via sa page Facebook, quelques explications aux martiniquais.

« A propos de la pénurie d’eau que l’on veut imputer à Alfred Marie-Jeanne à cause de casses fréquentes de canalisations d’eau à Séguineau, à cause d’un contentieux de plus de 10 ans entre l’ex-Conseil General et le béké Bally … » a écrit l’élu de la CTM sur les réseaux sociaux dans une de ses publications.

Mais selon Daniel Marie-Sainte, il subirait « actuellement toutes sortes de pression de la part de membres de la communauté à laquelle appartient ce monsieur ». On lui reprocherait notamment d’avoir employé le mot « Béké » dans ses explications publiées sur Facebook. C’est en tout cas ce qu’il a déclaré dans un nouveau post (ci-dessous), il y a quelques heures.

PÉNURIE D’EAU:
Pour avoir informé l’opinion publique que, si l’affaire de la canalisation d’eau de Séguineau au Lorrain est restée aussi longtemps bloquée, cela était dû à l’obstruction faite par le « béké » Bernard BALLY, je subis actuellement toutes sortes de pression de la part de membres de la communauté à laquelle appartient ce monsieur !!!
Ces pressions sont diffusées tant sur les réseaux sociaux que par des mails que je reçois directement !!!
S’apprêtèrent-ils à me faire , ce qui à été fait à « André ALIKER » le 12 janvier 1934 ?
L’avenir vous le dira !..,
Ils ne m’impressionnent pas
Car je suis un NEGRE et FIER de l’être qui s’est battu, pendant plusieurs années, pour que le « 22 MÉ 1848 » soit reconnu comme « FÈT NASYONAL CHOMÉ PÉYÉ »!!!
Le 19 avril 2020
Daniel MARIE-SAINTE
Militant patriote martiniquais

Les réactions ne se sont pas faîtes attendre : « Si le propriétaire du terrain avec qui vous êtes en litige avait été un juif, un indien, un arabe ou un noir, auriez-vous précisé dans vos interventions publiques « le juif Bally », « l’indien Bally », « l’arabe Bally » ou « le nègre Bally » ? Vous rappeler ce simple principe ne correspond ni à une « pression », ni à une quelconque menace. Ce serait faire injure à votre capacité d’homme public d’entendre de simples vérités » lui répondu le publicitaire Emmanuel de Reynal en commentaire.

Plusieurs internautes conseillent à l’élu de porter plainte si les faits sont avérés et de rendre publics les « mails » qu’il aurait reçu.

 » Je vous invite à publier les différents courriers que vous auriez reçus. S’il s’avérait qu’ils contiennent ‘une menace’ à votre encontre – ce dont je doute – n’hésitez pas à poursuivre leurs auteurs en justice » poursuit Emmanuel de Reynal …

Vous avez raison d’être fier de ce que vous êtes. Vous avez raison de vous être battu pour faire du 22 mai une « fête nationale » ouverte à tous, à laquelle je participe régulièrement. (J’ai eu l’honneur d’organiser les manifestations du 22 mai du Diamant en 2010 et de Case Pilote en 2011. J’ai eu l’honneur de prononcer un discours d’unité l’année dernière à Saint-Pierre juste après la marche aux Flambeaux).

Oui vous avez raison d’avoir des convictions fortes. Mais vous avez tort de stigmatiser une composante de la communauté martiniquaise en cultivant des clivages d’un autre siècle. Si le propriétaire du terrain avec qui vous êtes en litige avait été un juif, un indien, un arabe ou un noir, auriez-vous précisé dans vos interventions publiques « le juif Bally », « l’indien Bally », « l’arabe Bally » ou « le nègre Bally » ? Vous rappeler ce simple principe ne correspond ni à une « pression », ni à une quelconque menace. Ce serait faire injure à votre capacité d’homme public d’entendre de simples vérités. Je vous invite à publier les différents courriers que vous auriez reçus. S’il s’avérait qu’ils contiennent « une menace » à votre encontre – ce dont je doute – n’hésitez pas à poursuivre leurs auteurs en justice. (Emmanuel de Reynal)