Décès de Maurice Jallier : Les hommages se multiplient

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Une grande figure de la culture martiniquaise s’en est allé. L’artiste martiniquais Maurice Jallier  est décédé ce vendredi 9 août à son domicile de Fort-de-France. Il avait 90 ans. Artiste aux multiples talents, il était le plus ancien sociétaire martiniquais de la SACEM.

Sur les réseaux sociaux de nombreuses personnalités saluent sa mémoire :

Tropiques Atrium Scène nationale salue la mémoire de Maurice Jallier, auteur-compositeur pour la musique et le théâtre, animateur radio, créateur du carnaval antillais de Paris, il était une des figures emblématiques du monde culturel antillais. Le père de La Famille Marsabé, puis des Zampanlan, n’a eu de cesse de développer une culture populaire, selon les valeurs de la société antillaise et la vulgarisation de la langue créole.
Manuel Césaire, Directeur, Christiane Emmanuel, Présidente, le Conseil d’administration et l’équipe de Tropiques Atrium Scène nationale, présentent leurs sincères condoléances à la famille et aux proches de Maurice Jallier.

« Un homme qui compte dans notre patrimoine s’en est allé ! Maurice Jallier a su nous faire rire , danser , chanter . Ce visionnaire et précurseur , passionné et talentueux a marqué de son empreinte plusieurs générations qui aujourd’hui suivent ses traces : le Carnaval hors de nos frontières, l’humour populaire et tellement identitaire , nos mélodies et même le sport , particulièrement le football . A toute sa famille et à ses amis ,je présente mes plus sincères condoléances ». (Serge letchimy)

J’ai appris avec une grande tristesse le décès de Maurice JALLIER.
La Martinique perd un
fils qui s’était dévoué à la promotion de notre culture à travers le carnaval, le théâtre et la musique.
Cet homme de culture, doté d’un sens de l’humour qui a aussi fait sa notoriété, a également œuvré pour
l’Association des Parents d’Enfants Aveugles.
Je salue le grand sérieux, la force de travail de Maurice et son talent qui servait la cause des artistes, et celle de personnes en situation de handicap.
Il avait le souci de faire respecter leurs droits.
J’adresse, au nom de mon conseil municipal, à sa famille, ses amis, à la grande famille des artistes et aux membres des associations qui viennent en aide aux mal-voyants notamment, l’expression de mes sincères condoléances. (Didier Laguerre)

Photo : Réseaux Sociaux