Décès Maurice Jallier : Un hommage public lui sera rendu au stade Pierre Aliker

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Maurice Jallier a tiré sa révérence : Participez à l’hommage rendu à l’ambassadeur de la culture créole !

Depuis vendredi 9 août, les hommages à celui qui a été une figure emblématique de la promotion de la musique et de la culture créole se multiplient. A 90 ans, l’artiste compositeur – pianiste et humoriste laisse derrière lui plusieurs centaines de compositions, 2 livres et des centaines de souvenirs. Un hommage public lui sera rendu jeudi 15 août au stade Pierre Aliker à Fort-de-France à 18h.

Il a ouvert nos yeux sur nos richesses
Quand on pense à Maurice JALLIER, beaucoup se souviennent d’une célèbre phrase qu’il reprenait parfois à son compte : je ferme les yeux pour ne pas voir la misère du monde. Mais lorsque l’on s’attache à découvrir l’immense personnage qu’était Maurice JALLIER, lorsque l’on apprend à connaitre ses chansons, sa passion pour la musique, pour le théâtre, et la culture Martiniquaise et par extension créole, il est plus juste de dire qu’il fait parti de ceux qui changent votre vision du monde. A travers son art, ses mots, ses mélodies, l’artiste compositeur, guitariste et officier de l’ordre du mérite, a ouvert nos yeux sur notre identité, sur notre patrimoine. Rappelons qu’il est le créateur du carnaval antillais à Paris, le fondateur du groupe de danse et de musique folklorique « Créolita », et qu’il a remporté plusieurs prix pour ses compositions biguine, mazurka et valse. Lundi 12 août, dans les colonnes du Figaro, la ministre des Outre-Mer, Annick GIRARDIN, écrivait à son sujet qu’il a contribué à faire rayonner la culture antillaise sur la plus belle avenue de la Paris.

« Petite, je pensais que mon père voyait »
Premier masseur kinésithérapeute non-voyant martiniquais, ce père de 5 enfants a, tout au long de sa vie, milité pour les droits et la reconnaissance des non-voyants. Devenu aveugle à l’âge de 18 ans, Maurice JALLIER a toujours fait preuve de beaucoup de caractère, de force, de motivation et d’ambition. En évoquant le souvenir de leur père lundi soir, Yolène sa fille confie « petite, je pensais que mon père voyait ». Jocelyn, le second de la fratrie complète « A 5h du matin, lorsqu’il travaillait à Argenteuil, nous le déposions au métro avec mon grand frère. Ensuite, il se débrouillait pour les correspondances ». C’est cette volonté d’être indépendant certainement influencée par l’éducation d’un père militaire qui a conduit Maurice JALLIER à créer l’Association Martiniquaise de Parents d’Enfants Aveugles. Une aide précieuse et inspirante pour tous les parents et leurs enfants.

Il retrouve enfin l’amour de sa vie
Fou amoureux de sa défunte femme Virginie qu’il avait rencontrée grâce à la musique, personne ne doute que Maurice JALLIER nous quitte avec la satisfaction et la sérénité de rejoindre sa bien-aimée. Une pensée qui apaise ses proches.
Un dernier rendez-vous pour tous

Ses 5 enfants : Philippe, Jocelyn, Yolène, Sylvain et Thierry ; ses frères et sœurs André JALLIER et Yvette Prudent ; Ses petits enfants et ses arrières petits-enfants attendent les amis et fidèles de l’artiste pour un dernier rendez-vous le jeudi 15 août au stade Pierre Aliker à Fort-de-France à 18h. La famille propose à celles et ceux qui le souhaitent témoigner et prendre la parole au cours de cette rencontre, à entrer en contact par mail avec Edyna NDEBANI endebani@mediarelais.com en indiquant leur prénom, nom, téléphone et le contenu de leur témoignage.