Déconfinement-Paris : Valérie Pécresse annonce que des masques seront distribués à tous les voyageurs

Dans le cadre de la préparation du plan de déconfinement annoncé par le premier ministre Edouard Philippe, une réunion s’est tenue aujourd’hui entre tous les différents présidents de Régions. S’ils sont tous tombés d’accord sur la même date de déconfinement , Edouard Philippe a confirmé qu’il tiendrait compte des spécificités de chaque Région. Particulièrement celles qui ont été les plus impactées par l’épidémie du coronavirus. Le Grand est mais également la région Île-de-France.

Ce jeudi 23 avril, la présidente de la Région IDF était l’invitée de Ruth Elkrief sur la chaîne en continu BFMTv, l’occasion de préciser les mesures qui sont actuellement à l’étude pour que le déconfinement des franciliens réussisse le mieux possible.   » L’Ile-de-France a été particulièrement touchée comme avant elle, le Grand-Est, donc il faut prendre plus de précautions surtout en Région île-de-France, qui est une région urbaine avec cette singularité; c’est l’importance des transport en commun » a déclaré la présidente de la Région. Un réseau qui quotidiennement fait voyager « plus de 5 millions de personnes qu’il va falloir sécuriser », précise la présidente avant d’objecter « que dans le respect des règles de distanciation et de protection des agents, le port du masque devrait être obligatoire dans les transports en commun au moins en Île-de-France. » Puisque « l’Etat n’est pas en mesure d’équiper tous les voyageurs » tacle Valérie Pécresse, c’est « la Région d’Ile-de-France qui équipera tous les voyageurs ».

ET, Valérie Pécresse promet « qu’elle sera au rendez-vous pendant les premières semaines du déconfinement » pour s’assurer « qu’il y aura une vraie sécurité dans les transports en commun en Région IDF ».

La présidente qui demande que le port du masque soit obligatoire, annonce qu’il n’y aura aucune d’indulgence pour les contrevenants : « Si 98% de personnes ont des masques et que 2% n’en ont pas, elles ne pourraient pas accéder au transport et si elles y rentrent, il faut les verbaliser ».

Où les récupérer, la présidente de la Région a indiqué à Ruth Elkrief, être  en discussion « avec l’Etat et les autres opérateurs pour savoir quels sont meilleurs points de collectes des masques pour éviter des effets de foule, des queues trop longues qui seraient contraire à l’esprit des mesures barrières qu’il faudra aussi instaurer dans les transports en commun et dans les Entreprises »

Si la région garantit que tous les franciliens auront des masques gratuits, Valérie Pécresse alerte les entreprises qu’elles devront ensuite prendre la relève :  » elles auront vocation à prendre le relais, car les entreprises doivent équiper les salariés en masque puisque le temps de trajet fait partie du temps de travail » prévient la présidente de la Région IDF.

Forte de ses premiers succès dans la distribution de masques au personnel soignant à Paris et en Banlieue pendant la période de confinement, la Région d’Île-de-France s’est organisée dans le commerce des masques . Désormais elle offre son soutien logistique : « Pour les entreprises qui n’ont pas les moyens de passer de grosses commandes de gel, de masques, la Région d’IDF  a mis à leur disposition une centrale d’achat qui permettra aux sociétés d’être fins prêts à reprendre leur activité ». 9 millions de masques ont déjà été commandés via cette centrale d’achat.

Lundi 11 mai 2020, seulement 50% des transports en commun seront en fonction, a prévenu la Régie autonome des transports parisiens (RATP).

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter Instagram C’news Actus Dothy
Images capture d’écran C’news Actus Dothy