Dédé Saint-Prix : « La tradition, c’est ma carte d’identité ! »

Dédé Saint-Prix a dans son patrimoine génétique le rythme, les traditions, la langue créole. Ce sont tous ses ingrédients qui le définissent, qui font de lui ce qu’il représente aux yeux de ses fans. Il s’explique dans la vidéo en fin d’article.

Il pourrait poser sa flûte, son ti-bois ou son tambour, mais l’artiste martiniquais n’est pas encore prêt.

Depuis plusieurs décennies qu’André Saint-Prix traverse les continents avec dans ses valises, les traditions de son île.

Il a commencé trop jeune, ce petit prodige de la musique antillaise.

Après quelques années comme enseignant, le jeune franciscain se fait connaître quand il commence à tambouriner et à jouer de la flûte sous les pas du  « Chouval bwa » , souvenir des fêtes communales aux Antilles où les enfants tournent dans un manège de chevaux en bois colorés.

Puis rapidement, Dédé Saint-Prix intègre des groupes musicaux, se fait remarquer à l’âge de 15 ans, âge du jeune adolescent, qui enregistre son premier disque à Fort-de-France.

Devenu, jeune homme, les grands groupes de l’époque comme la « Sélecta » ou « Malavoi » l’embauchent dans leur équipe. Libre et ambitieux, Dédé Saint-Prix créé son propre groupe de musique et sous le nom de « Pakatak », la formation,  avec sa danseuse  Sonia Marc, fait danser la Martinique entière.

Dédé Saint-Prix s’internationalise dans les années 1990. L’ancien enseignant se prend aux jeux des masters classes de percussions afro-caribéennes et migre plus loin. On le retrouvera en Belgique ou en Suède ou dans le Sud de la France.

Ses influences sont ancrées dans sa Caraïbe, ce sera Cuba, Haïti, Trinidad ou Porto-Rico.
Ces dernières années, le musicien antillais a participé à de nombreux Festivals à travers le monde. Ses fans sont de New-York à La Louisiane, du Brésil, d’Afrique ou du Canada.

Amoureux de sa musique, engagé dans la lutte pour l’égalité et heureux de partager ses émotions sur scène, la tradition c’est sa carte d’identité. Dédé Saint-Prix n’a pas encore prévu de quitter la scène musicale.

Ecoutez Dédé Saint-Prix, l’artiste participait au Festival des Musiques du Monde :

Dédé Saint-Prix, celui qui a créé PAKATAK (C'news Actus Dothy)

PATRIMOINE – MUSIQUE : Depuis plusieurs années, DÉDÉ SAINT-PRIX sillonne la planète, d'Afrique en passant par le Brésil, le Canada. REPORTAGE : Dorothée Audibert-Champenois / C'news Actus Dothy Antillesboxmail – Dothy Dédé Saint-Prix (page officielle) Dédé Saint-Prix

Publiée par Antillesboxmail – Dothy sur Jeudi 15 novembre 2018

Reportage Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images C’news Actus Dothy/Archimusqiue/LeMonde