Déferlement de propos racistes sur Facebook à l’encontre d’une mannequin noire dans une pub pour Monoprix

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, France
Mots clés : ,

L’affiche apparaît à la une du quotidien Libération qui propose ensuite un long article concernant un déferlement de propos racistes sur Facebook à l’encontre d’une mannequin noire dans une pub pour Monoprix.

Le 10 décembre, de nombreux messages haineux ont fait suite à une pub de Monoprix sur Facebook. On y voit la mannequin noire Christelle Yambayisa, 32 ans, qui fait la promotion de produits du rayon parapharmacie du magasin. La mannequin subit un violent acharnement en raison de sa couleur de peau.

«Le grand remplacement est partout», «Y en a marre de voir des Africains sur chaque affiche publicitaire française», «Pour les Blancs, ça marche aussi ou c’est juste pour les noirs ?»

Christelle Yambayisa dénonce l’inaction de Facebook sur sa page et dit avoir été blessé par ces commentaires : « Comment ça se fait que vous soyez capable d’utiliser la technologie pour pousser de la publicité, et pas pour faire de la modération de contenu ? »

Les modérateurs de Facebook ont en effet attendu cinq jours avant de supprimer les commentaires haineux. Mais pas entièrement car il en reste encore selon certains observateurs.

Des organisations telles que l’Association nationale pour l’avancement des personnes de couleur (NAACP) accusent toujours le réseau social de tolérer des groupes qui incitent à la haine, au racisme et à la violence.

En juin 2020, elle lançait cet appel à tous : «Aujourd’hui, nous demandons à toutes les entreprises solidaires avec les valeurs américaines de liberté, d’égalité et de justice de ne pas faire de pub sur les services de Facebook en juillet».