Déjà 140 gendarmes blessés depuis le début de l’année

Vues : 274

Depuis quelques années les dossiers avec comme victime des gendarmes sont de plus en plus nombreux. Cette année n’échappe pas à la règle et les chiffres de l’année dernière risquent d’être dépassés.

Dur, dur d’être gendarmes en Martinique et plus généralement aux Antilles-Guyane. Le niveau de violence à l’encontre des forces de l’ordre très inquiétant et l’exposition y est extraordinaire. Dans l’île, le taux est de 12 agressions pour 100 personnels, alors que seuls 12 départements sont au-dessus de 6 sur l’ensemble du territoire.

Depuis le début de l’année, 140 gendarmes ont été victimes d’outrages, de rébellions, de violences ou de menaces. Parmi eux 17 ont été blessés dont 12 avec une ITT (interruption temporaire de travail). Pour rappel, en 2016, ils étaient 300 militaires victimes de faits de violence, dont 53 blessés (21 avec une ITT).

Les gendarmes ne sont pas les seuls. De nombreuses affaires jugés au tribunal correctionnel font état de victime faisant partie des force de l’ordre : police municipale et nationale en particuliers. Mais la fonction de gendarmes attire toujours autant de jeunes. Ils sont encore nombreux et nombreuses à se présenter aux concours d’admission.

R.V