Dépôts sauvages d’ordures : Plusieurs personnes poursuivies par la justice

Des ordures déposées illégalement près du Galion depuis plusieurs semaines ont été enlevées fin janvier. Plusieurs personnes qui s’en sont rendues fautives font l’objet de poursuites judiciaires explique la préfecture dans un communiqué.

La Préfecture explique que les ordures déposées illégalement depuis plusieurs semaines ont été enlevées fin janvier par les services de CAP Nord Martinique et par l’Exploitation Agricole du Galion.

Une place enfin propre et nette à la place de la zone jonchée de paquets de détritus, de déchets verts et d’encombrants. La préfecture rappelle encore que le dépôt sauvage d’ordure est passible de poursuites judiciaires. Plusieurs personnes qui s’en sont rendues fautives font l’objet de procédures depuis la semaine dernière.

Les services de l’État en profitent pour faire le point, appellent à la responsabilité de tout un chacun et demandent aux administrés de déposer leurs déchets dans les lieux prévus à cet effet pour le bien-être de tous.

La préfecture rappelle encore que le dépôt sauvage d’ordure est passible de poursuites judiciaires. Plusieurs personnes qui s’en sont rendues fautives font l’objet de procédures depuis la semaine dernière.

Les contrôles ne s’arrêtent pas là.
La gendarmerie va continuer à patrouiller et en cas d’infraction, les contrevenants pourront encourir une amende de 135 euros à 750 euros maximum. Elle pourra même atteindre 1 500 euros avec confiscation du véhicule, le contrevenant l’a utilisé pour transporter les déchets.

Les autorités précisent aussi que, en plus de porter une atteinte directe à l’environnement, ces dépôts sauvages d’ordures perturbent la vie des habitants de la zone et entraînent des dangers à la circulation