Des algues nuisibles aux personnes sensibles sur les côtes de Martinique

Vues : 28

Depuis maintenant plusieurs jours des quantités importantes d’algues brunes, de l’espèce des Sargasses, échouent sur les côtes de Martinique. Une fois sur le rivage, leur décomposition est à l’origine de dégagement d’odeurs désagréables, de type œuf pourri, typique d’émanation d’hydrogène sulfuré (H2S).

L’inhalation de l’hydrogène sulfuré peut être incommodante, créant des irritations des yeux, du nez ou de la gorge, particulièrement pour les populations sensibles (personnes ayant des difficultés respiratoires, asthmatiques, personnes âgées, nourrissons, femmes enceintes).

Des mesures ont été réalisées par le SDIS sur plus de 15 sites de la côte Atlantique de Martinique, particulièrement concernés par les dépôts d’algues Sargasse, et les valeurs mesurées révèlent des concentration de sulfure d’hydrogène (H2S) pour la plupart inférieures à 1 ppm, à l’exception de :

• la Pointe Melon au Robert (2 ppm)
• l’Anse aux Bois à Sainte Anne (2ppm)
• la plage de Cap Macré au Marin (3ppm)
• la plage de Cap Chevalier à Sainte Anne (3ppm)

Au vu de ces résultats provisoires, il n’apparait pas de risque sanitaire pour la population générale, seules les 4 plages mentionnées ci-dessus sont déconseillées aux populations sensibles (nourrissons, femmes enceintes, personnes âgées) ou souffrant d’affections respiratoires, notamment les personnes asthmatiques. La campagnes de mesures sera poursuivie pour examiner l’évolution de ces dépôts d’algues.

Sources ARS : Agence Régionale de Santé Martinique

Crédit image : bondamanjak.com