Des Antillais à Hollywood Boulevard, autographes, projections et rencontres à Los Angeles

Durant onze jours, une petite équipe de cinéastes, une actrice, un acteur et un réalisateur ont vécu presqu’un conte de fée, les jeunes français, de jeunes panafricains, ont vu se concrétiser leur rêve de découvrir la ville américaine du cinéma.

Découvrir la ville de Los Angeles, marcher dans les pas des stars et des vedettes du grand écran, longer les boulevards, voir la ville où se déroule la cérémonie des Oscars ! Plus qu’un rêve qu’ont vécu les « Frenchies ».

Cynthia Saint-Fleur, Amine Gabdou Mahamat et Dom Fred sont venus à Los Angeles pour présenter leur court métrage « Soulmates ». Du jeudi 8 janvier au lundi 19 février, les trois jeunes invités au 26 ème Festival Panafricain du Film et Arts de LA (Los Angeles) ont signé des autographes au même titre que les grandes stars confirmées et reçu des compliments pas seulement à propos de leurs tenues, mais aussi de la qualité de leur réalisation.

Cynthia Saint-Fleur, Amine Gabdou Mahamat et Dom Fred ont participé au Pan African Film & Arts Festival de LA avec un intérêt particulier, nous précise l’actrice principale de Soulmates : « Ce déplacement nous a offert de la visibilité. Et, je me suis également donné une nouvelle mission depuis mon séjour, ici, à Los Angeles. A part promouvoir le cinéma panafricain ce que nous tentons de faire via le collectif français Afro Fiction, à l’instar des réalisateurs comme Kelley Kalì qui vient d’être récompensée pour le film Lalo’s House  dans lequel joue Jimmy Jean-Louis, je souhaite finaliser l’écriture de mon propre film et tourner en Haïti », nous confie, l’actrice d’origine haïtienne, Cynthia Saint-Fleur, encore chavirée d’émotions.

Nous avons pu joindre la comédienne qui nous parle avec enthousiasme, d’un séjour cinématographique, riche de projets et de rencontres.

Au Festival co-créé par Ayuko Babu et le comédien afro-américain Danny Glover, la jeune actrice a croisé de nombreuses vedettes jusque-là, inaccessibles. Ta’Rhonda Jones  connue pour son rôle de Porsha Taylor dans la série télévisée Empire, Thom Barry qui joue Will Jeffries dans Cold Case, Garcelle Beauvais, actrice principale de Lalo’s House ou le natif de Toronto, Shamier Anderson, acteur principal dans Love Jacked

Les dernières heures sur le sol californien. L’équipe en profite pour tourner quelques scènes d’un film co-écrit par les différents acteurs de la production dont Amine Gabdou Mahamat et Cynthia Saint-Fleur (ci-dessous lors d’une scène de tournage) .

Le nouveau film « The Test » sur  une idée originale de Fred Dom (qui en assure la réalisation), est une coopération franco-américaine avec Amine Gabdou Mahamat, Mi Kwan Lock, Ariana Velasquez, Elri Holner, Kevin Lukata, Florian, Alassane Maxwell à la direction d’acteurs.

Quant à Cynthia Saint-Fleur, dans « The Test », elle sera Ashley Gordon, une directrice de casting. A la veille de son retour en France, l’actrice franco-haïtienne nous précise, qu’elle aurait trouvé un agent artistique et déjà, des auditions vont démarrer, dès son arrivée à Paris

L’actrice comme beaucoup d’autres au Festival, a pu échanger ses « visit cards », en créant des liens avec des réalisateurs du Minnesota, du Mississippi, du Burkina Faso ou d’Haïti, nous explique Cynthia Saint-Fleur. Mais entre Français aussi, les contacts ont été constructifs, ce sera avec l’actrice de Guyane, Stana Roumillac : « J’ai tissé des liens étroits avec Stana Roumillac, qui représentait et joue dans le film de Caroline Jules « Tourments D’Amour ».

Mais pour cette équipe de « Soulmates », plus nombreuse en réalité (Cynthia Saint- Fleur, Amine Gabdou Mahamat, Gweltaz Levanan, Anna Yorka, Yassir Di Trafalgar, Virginie Naudillon, François-Xavier Faidy, Anne-Charlotte Romano, Vincent Salin, Julien Rouveron,et Frédéric Portalet ), les bonnes nouvelles s’enchaînent. « Soulmates », le court-métrage produit par Dom Fred et Amine Gabdou Mahamat, est inscrit au Festival du Cinéma de Houston. La projection est prévue le mardi 27 mars 2018 dans les salles du Houston Black Film Festival qui se déroule du 27 au 31 mars prochain au 2425 West Loop South Suite 200 à Houston (Texas).

 

Présenté en première mondiale au Pan African Film & Arts Festival, Soulmates tourné du 23 au 25 juin 2017 à Bordeaux (qui raconte une drôle d’histoire d’amour) sera sans doute retenu pour un Festival du Cinéma à New York puis à Cannes au Festival International du Film Panafricain. (Ci-dessous Fred Dom, Cynthia Saint-Fleur et Amine Gabdou Mahamat)

Son court-métrage, programmé sur deux séances à Los Angeles mais pas en compétition, Cynthia Saint-Fleur, avoue être ravie d’être parmi de « si grands talents » de l’industrie du cinéma américain : « Je ne suis pas déçue de n’avoir pas concouru pour un Prix. Aucun d’entre nous d’ailleurs, car, c’est déjà énorme d’avoir pu montrer notre film dans un grand Festival comme celui-là. Notre « French touch », a fait la différence. C’était aussi une occasion de nous faire connaître hors de France. Je suis persuadée, que les spectateurs, mais aussi les artistes, acteurs ou réalisateurs étaient sincères. Ils nous l’ont démontré, il nous l’ont fait comprendre très chaleureusement. »

Toujours dans le bon timing, « Soulmates » de Fred Dom, d’origine guadeloupéenne, a été de nouveau présenté au Pan African Film & Arts Festival, le vendredi 16 février, qui (signe de chance ?) correspond à la sortie officielle de « Black Panther », le film qui bat tous les records de fréquentation et qui bénéficie du soutien de l’ancienne first Lady, Michelle Obama.

Un film, applaudi par Michelle Obama qui estime que la réalisation de Ryan Coogler, permettra enfin aux jeunes de « voir des super-héros qui leur ressemblent sur le grand écran ». C’est aussi cette volonté que manifeste la jeune Cynthia Saint-Fleur qui déclare : « Défendre la diversité» et qui « s’insurge contre les rôles réservés aux Noirs qui contribuent à perpétuer les clichés et les stéréotypes actuels ». Cynthia Saint-Fleur revient à Paris, elle a changé, a mûri, une nouvelle actrice est née, sûre de ses choix et de ses ambitions.

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook C’news Actus Dothy

Images CSF/Facebook/ Pan African Film & Arts Festival