Des Députés Rastas font leur entrée au Parlement Espagnol

Vues : 4467

Depuis le 20 janvier, le nouveau parlement espagnol s’ouvre à une nouvelle génération d’hommes politiques arborant fièrement la coupe de cheveux traditionnelle des rastafaris jamaïcains, les dreadlocks.

C’est le cas d’Alberto Rodriguez, député de Podemos qui a fait sensation à Madrid, non pas pour sa politique, mais pour son look, qui bouscule tous les codes vestimentaires du milieu.

Le jeune député des îles Canaries a fait le buzz en Amérique Latine et dans la péninsule suite à la publication de la  photo ci-dessus, où on voit l’ancien président Rajoy regardant passer dans les couloirs du parlement « cet étrange » personnage.

Suite à cela, la vice présidente Celia Villalobos du gouvernent conservateur a déclaré à la presse que les dreadlocks de son collègue lui importaient peu mais « pourvu qu’il les ait propres et qu’il ne donne pas des poux ». Des propos qui ont fait jaillir des milliers de tweets. Perplexe, le jeune député a préféré ne pas répondre personnellement. Mais d’autres parlementaires s’en sont chargés pour lui. Notamment Miguel Ardanuy, élu Podemos de la région de Madrid.

miguel-ardanuy

Coiffé comme son camarade, il s’est fendu d’un tweet cinglant. « Si seulement le parti de Celia Villalobos pouvait être au moins aussi propre que mes rastas », a-t-il écrit, en référence aux nombreuses affaires de corruption qui ont récemment touché le parti de la droite espagnole.

Photos : Twitter Gerardo Tecé et Miguel Ardanuy

 


2 commentaires :

  1. Chanou

    Il en faut plus des comme lui.
    Qu’on en finisse une bonne fois pour toutes avec les préjugés sur les dreadlocks!

Les commentaires sont fermés