Des élèves du lycée de Trinité en formation citoyenne au 33e Rima à Desaix

Vues : 226

Lundi 23 avril, 37 jeunes et leur encadrement du lycée professionnel La Trinité sont venus au 33e régiment d’infanterie de marine (RIMa) à Desaix, dans le cadre d’une journée de formation citoyenne.

Il est 8h30 quand le bus scolaire arrive sur la place d’armes où une équipe de militaires les attends. Les hôtes du jour viennent du lycée professionnel de Trinité, 37 élèves « pairs ». Pairs ? il s’agit de jeunes, tous volontaires, formés à la prévention des situations délicates en milieu scolaire. « Le dispositif élèves PAIRS a été mis en place en 2009 dans la cité scolaire. C’était une première au niveau national. Le LP Trinité est, en quelque sorte, l’établissement-test d’un dispositif qui compte aujourd’hui 7 établissements en Martinique. Nous constatons que ces élèves ont un réel impact sur le climat scolaire. » pour Cécile Coutand, proviseure adjoint du lycée.

Après la phase d’accueil, un descriptif de la journée est présenté aux lycéens puis, rapidement, création de groupes, direction vers la compagnie et perception de treillis : la journée est cadencée. Au programme : la découverte du monde militaire, ses valeurs et l’histoire du 33e RIMa. Le personnel encadrant du lycée (7 personnes dont 2 parents) est intégré sur l’ensemble des activités de la journée.

Les jeunes lycéens ont été au contact de militaires issus de l’arme du génie, en mission de 4 mois au 33e RIMa. Ils ont pu découvrir certaines spécificités des sapeurs : électricité, maçonnerie, plomberie, ce sont en quelque sorte des bâtisseurs.

Guidés par le lieutenant Orsinet, réserviste citoyen, les lycéens ont visité la salle d’honneur du régiment et découvert quelques pans de l’histoire militaire aux Antilles parmi lesquels la construction du fort Royal (appellation de l’époque, ndlr), le général de Vassoigne (illustre figure des troupes de Marine et né à Rivière-Salée) ou encore les dissidents antillais engagés durant les 2 guerres mondiales.

Selon le lieutenant-colonel Tissier, référent éducation nationale des forces armées aux Antilles : « Le vivre-ensemble, c’est l’objectif finalement de cette journée. Elle permet à ces élèves d’apprendre autrement et, au travers des activités, de retrouver des valeurs telles que la cohésion, le goût de l’effort ou le dépassement de soi. Lorsque vous avez des jeunes, volontaires pour effectuer des activités différentes et auxquelles ils adhérent, il faut les valoriser. Cette journée va dans ce sens. »

Ce qu’ils en ont pensé

Marie-Asselia, LP la Trinité
« C’était très bien ! La salle d’honneur surtout : même si j’en avais entendu parler, voir l’histoire concrète d’un martiniquais qui a participé à la libération de la France est une fierté ! »

Jordan, LP La Trinité
« Une journée vraiment agréable : la découverte de l’armée, l’histoire, les activités… Ce qui m’a le plus marqué c’est le parcours de cet ancien combattant (Valentin Lindor, ndlr). Ça aide à prendre conscience de la part des martiniquais dans l’histoire de France. »