Des martiniquais mobilisés devant la CTM pour défendre le drapeau Rouge Vert Noir

nasyon-matnik

Depuis que les martiniquais ont pris connaissance du projet de la Collectivité Territoriale de Martinique relatif à la mise en œuvre pour la Martinique d’un drapeau et d’un hymne, plusieurs voix se sont levées contre l’idée et le débat fait rage. Hier une action a été menée sur le sujet devant la CTM. 

Le jeu-concours de la CTM visant à élaborer un drapeau et un hymne pour la Martinique à l’occasion de déplacements culturels et sportifs à l’international ne plaît pas à tout le monde. Certains estiment que l’île a déjà son drapeau, « le Rouge Vert Noir. »

Le PKLS (Pati Kominis Pou lendepandans Ek Sosialyzm) qualifie cette initiative de la CTM comme « misérable; l’association IKIMA (Idantité ek Kilti Matnik) souhaite que la question soit inscrite en plénière pour un débat public diffusé en direct (télévision, radio et tout autre média).

Membres de Nasyon Matnik devant la CTM

Hier, des membres l’association Nasyon Matnik ont mené une action devant la CTM où se déroulait la plénière. Malheureusement, ils n’ont pas pu y accéder. Les membres craignent que ce jeu-concours fassent disparaître le drapeau Rouge Vert Noir. Sur leur page Facebook on peut lire :

 » Oui un Drapeau à une Histoire et une Histoire ne se Vote pas ! Rouj Vè Nwè 
Certains semblent vouloir ce focaliser sur un aspect et ainsi porter le trouble, lorsque le drapeau exclavagiste aux 4 serpents flottaient partout, je n’ai pas vu ces voix là s’elever, mais bon passons…
L’histoire que porte ses Trois couleurs bien avant les années 60 est le flambeau que nos aïeux ont passé pour ces 18 jeunes qui ont été emprisonnés dans les années 60 qui faisaient partie de l’OJAM (Organisation de la Jeunesse Anticolonialiste de la Martinique), apres que les CRS aient tué trois jeunes Martiniquais:
– Le lundi 21 décembre 1959 Edmond Eloi 20 ans et Christian Marajo, 15 ans, 
– Le Mardi 22 décembre 1959 Julien Betzi, 19 ans
Cela est une traversée également respectable des luttes de notre peuple, faut-il cracher là dessus ?
Préférez vous ce choix que fait la CTM pour mettre en place un drapeau qui n’aura pour seule histoire le choix de 10 personnes dont la moitié sont des politiques. Personnellement je trouve cela cynique et révoltant »