Des motos détruites à l’issue d’un contrôle routier à Fort de France

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,
gendarmes-martinique-motos-detruites

Des motos détruites à l’issue d’un contrôle routier … Franck Robine, préfet de la Martinique et Renaud Gaudeul, procureur de la République ont pris en juillet 2018, des instructions communes pour renforcer la lutte contre les refus d’obtempérer et les conduites avec des plaques masquées.

Depuis le début de l’année 2018, les deux roues motorisés représentent 28,57 % des tués sur les routes de Martinique. Cette catégorie d’usagers multiplie les fautes de comportement en prenant des risques pour eux-mêmes et en mettant en danger les autres automobilistes.

Avec 8 tués en 2018 en Martinique, l’accidentalité des 2RM est toujours trop élevée. Les comportements des usagers sont souvent en cause dans les accidents mortels. En effet, si la vitesse est un facteur de risque, l’analyse des circonstances des accidents mortels en deux- roues motorisés en 2018 révèle que :

  • 37% ne portaient pas le casque,
  •  leur responsabilité est engagée dans la majorité des accidents,
  •  les produits stupéfiants ou alcool sont encore trop souvent présents

 

Pour ce faire, hier jeudi 22 novembre, une opération coordonnée de sécurité routière a été réalisée par l’escadron départemental de sécurité routière et la formation motorisée urbaine de la police nationale sur la route de Redoute à proximité de la caserne de gendarmerie.

Ce contrôle a été effectué en présence de monsieur le Préfet Franck ROBINE, monsieur le procureur de la République Renaud GAUDEUL et monsieur le directeur de cabinet du Préfet Christophe Lanteri.

Au bilan, 11 infractions ont été relevées :
– 3 défauts d’assurance( les motos ont été placée en fourrière) ;
– 1 conduite sous stupéfiant (le conducteur a fait l’objet d’un retrait de permis de conduire) ;
– 3 non port de casque ;
– 1 défaut de plaque d’immatriculation ;
– 2 non ports de ceinture ;
– 1 défaut de visite technique ;

A l’issue de ce contrôle, les motocyclettes ayant fait l’objet d’une saisie, ont été détruites à la société Métal Dom.