Des Nazis ! Spike Lee compare les législateurs du parti Républicains de Donald Trump à des fascistes

La commémoration du 11 novembre n’a pas la même signification pour Spike Lee qui est en pleine promotion de son dernier film, BlacKkKlansman. Un long métrage qui raconte l’histoire d’un détective noir infiltré au Ku Klux Klan dans les années 1970.

Dans une interview samedi à Mexico, le réalisateur Spike Lee a comparé les législateurs républicains aux nazis et les démocrates qui occupent la Chambre des représentants ressembleraient aux Alliés du « débarquement de Normandie ».

« Nous sommes à mi-mandat et j’aimerais utiliser une analogie avec la Seconde Guerre mondiale :  A mi parcours de la présidence de Donald Trump, nous avons débarqué les Alliés en Normandie. Nous sommes donc juste sur la plage », a déclaré Spike Lee au Festival international du film de Los Cabos.

« Mais pour les deux prochaines années, la situation va devenir très sérieuse et je pense que les élections de 2020 seront un référendum sur l’âme de l’Amérique », aurait-il ajouté. « Cette élection va déterminer la direction que prendra le prétendu berceau de la démocratie. Est-ce que ça va aller vers l’ amour ou la haine ? ».

Spike Lee a évoqué la récente alerte au courrier piégé qu’ont reçu certains artistes et personnalités américains, selon lui : « Le président Trump a « habilité » le « peuple fou » de l’Amérique ».

Enfin, le cinéaste a indiqué qu’il avait autrefois été menacé de mort :
« J’ai déjà reçu une menace de mort, alors que j’avais fait Jungle Fever, c’est quelque chose qui s’est passé dans le passé. J’ai reçu un courrier haineux. Il ne faut pas l’écarter – il y a des fous qui se sentent investis par le type à la Maison Blanche. »

Et Spike Lee a tenu a rassuré ses fans en disant : « Que Dieu me bénisse, je n’ai reçu aucune lettre piégée. Mais je suis en alerte » 

Dorothée Audibert-Champenois/Facebook Twitter C’news Actus Dothy
Images Facebook