Des propos attribués à Trump sur Mandela ne passent pas : « J’emmerde Mandela. Il n’était pas un leader », a-t-il dit à son ancien avocat après la mort de Mandela

Rédigé par : Polly Miette, le
Publié dans : Actualites, Monde
Mots clés :

L’ancien avocat de Donald Trump a sorti ce mardi 8 septembre un ouvrage dans lequel il décrit le président américain comme étant « incompétent », « menteur », « raciste », mais ce sont les propos de celui-ci à l’égard de Nelson Mandela qui ont enflammé la toile et provoqué le courroux de l ‘Afrique du Sud.

Dans ses mémoires Michael Cohen rapporte qu’après la mort de Nelson Mandela en 2013, Donald Trump aurait fait l’éloge de l’apartheid et lui aurait demandé : « Cite moi un président noir qui n’est pas un trou du cul ? » Et le président américain aurait ajouté « Mandela a foutu le pays en l’air. J’emmerde Mandela. Il n’était pas un leader. »

L’ANC, le parti de Nelson Mandela, au pouvoir en Afrique du Sud, a immédiatement réagit et condamné » ces « remarques désobligeantes ». « Trump est un homme clivant, misogyne et irrespectueux », écrit l’ANC dans un communiqué.

« Tous les peuples épris de liberté sont atterrés par ces insultes venant de la part d’une personne qui n’est pas, elle-même, un modèle de leadership compétent », ajoute le communiqué qui relève un « contraste saisissant » entre Trump et Mandela qui « comprenait la valeur des amitiés internationales ».

La Maison Blanche a démenti et estimé que Michael Cohen est « un menteur qui veut se faire de la publicité ».