Des réactions politiques après l’incendie des bus Mozaïk

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Le personnel gréviste de la CFTU poursuit sa mobilisation. Hier, plusieurs bus Mozaïk ont été incendiés. Le Port de Fort de France et La Sara étaient bloqués également par des bus. Daniel Marie-Sainte et Didier Laguerre se sont exprimés suite au sinistre.

Le maire de Fort de France à de nouveau réagi dans ce conflit de la CFTU qui semble complexe. « Il dénonce fermement la destruction du matériel suite aux incendies des bus du réseau Mozaïk et lance un appel au calme et la reprise du dialogue afin de trouver un accord sur le dernier point de blocage ».

Le Maire « regrette que certains veuillent politiser ce conflit social, conflit qui était largement prévisible au regard de l’imprécision des éléments fournis par Martinique Transport aux organisations syndicales ».

Dans son communiqué, il rappelle que « I’utilisation du matériel roulant et des moyens des entreprises liées par la délégation de service public (CFTU, cotraitants, sous-traitants) est interdite à des fins de grève ».

Mais Daniel Marie-Sainte révèle sur Facebook que « c’est avec l’accord tacite du PDG de la CFTU, Alain ALFRED, que les chauffeurs ‘grévistes’ utilisaient les bus pour les opérations ‘molocoy’ et les blocages de la circulation ». Il compare cette situation à l’exemple allemand des années 1930.

Curieuse coïncidence !
L’exemple allemand :
Dans les années 1930, les nazis avaient incendié le Reichstadt ( le Palais de l’Assemblée nationale de Berlin) et avaient fait croire au Peuple allemand que c’était le Communistes.
Résultat : lors des élections suivantes Hitler et le nazis ont gagné !!!
C’est longtemps après que la vérité a été connue!

Dans l’affaire de la CFTU, on peut se poser des questions :
Les bus appartiennent à la CFTU dont les 2 principaux actionnaires dont la Ville de Fort de France et la CACEM.

Toutes les deux sont dirigées par des élus néo-ppm.
En plus les bus incendiés étaient en fin de vie, c’est à dire déjà amortis !( c’est qu’à dit la journaliste de Martinique 1ere télé lors du journal du 26-12-2019)

Le PDG de la CFTU, Alain ALFRED, élu néo-ppm en campagne, interviewé par cette même télévision, désigne Martinique Transport comme responsable !
Alors que c’est avec son accord tacite que les chauffeurs « grévistes » utilisaient les bus pour les opérations « molocoy » et les blocages de la circulation !

Cela est scandaleux et cette situation ressemble drôlement à l’exemple allemand des années 1930 !
DMS

Toujours dans son communiqué, « le maire de Fort de France déplore vivement la prise en otage à la fois des usagers des transports en commun, de la population, des acteurs économiques et particulièrement des commerçants du centre-ville qui paient un lourd tribut à chaque mobilisation ou conflit social d’envergure ».

Il rappelle qu’il se tient à disposition pour répondre à toute convocation en urgence d’un nouveau Conseil d’administration permettant de mettre fin à ce conflit.