Des réactions suite au décès d’Aurélia 22 ans

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés : ,

La jeune Aurélia est décédée des suites de ses blessures lors de l’incendie de sa maison à Trénelle le 10 novembre dernier.

Une annonce faite via les réseaux sociaux et qui bouleverse les internautes. Une cagnotte leetchi a été ouverte pour aider la famille à financer ses obsèques. Cliquez ici pour faire un don.

Dans cette affaire une enquête pour tentative d’homicide a été ouverte. Dans l’attente de la conclusion de l’enquête, l’Union des Femmes de Martinique a réagi via un communiqué : « Les violences dont aurait été victime depuis quelques temps, la jeune Aurélia âgée de 22 ans, sont inacceptables ; nous ne devons plus tolérer la banalisation de ces dernières, entraînant cette femme à la mort, dans des conditions effroyables…selon les propos relatés ! »

L’Association féministe martiniquaise Culture Egalité a rendu hommage à Aurélia, lors d’une rencontre autour des violences envers les femmes, ce vendredi  à l’Hotel de l’impératrice.  Dans une publication l’association écrit : 

Une fois de plus, l’horreur a frappé notre pays. Une année sans féminicide, impossible ! Non ! Une jeune femme de 22 ans, est brûlée vive ! Au nom de quoi, de quelle autorité, de quel pouvoir, une jeune femme est-elle arrachée à sa famille, à la vie ?

Nous perdons une des nôtres, une de nos jeunes. « Il t’aime » jusqu’à la… morgue! Il la battait, dit-on. C’était courant… Une de plus qui en prend pour sor grade. Une femme violentée et qui ne part pas. « Sé problèm-li ». En parlait-elle ? A-t-on essayé de l’approcher, de lui tendre la main ? Dimanche soir, elle crie encore, elle hurle… une fois de plus ! Mais cette fois, c’est la dernière. Elle a le temps de brûler assez pour en mourir.

…..

A l’occasion de l’ouverture de la 20ème campagne pour l’élimination des violences faites aux femmes et de la Journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes, l’UFM invite la population à la marche des tambours de la résistance des femmes le 25 novembre  – Point de rassemblement : 18 h 00 – parking face à l’ex-Hôtel du Conseil Général/CTM – 20 avenue des Caraïbes – face à la savane de Fort de France.