Des sépultures et une habitation précolombiennes découverts en Guadeloupe

Rédigé par : Kayleen Jude, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe
Mots clés :

L’INRAP a annoncé avoir mis au jour 113 sépultures et les vestiges d’habitat et d’activités domestiques précolombiennes, sur le territoire de la ville des Abymes.

« C’est une découverte exceptionnelle » se félicite l’Institut National de Recherches Archéologiques Préventives.

Depuis septembre 2020, l’INRAP mène des fouilles sur un site qui doit accueillir un lotissement, à Petit-Pérou aux Abymes.

Les spécialistes ont ainsi découvert « un nombre exceptionnel » de vestiges attribués « à l’Âge céramique récent / Néodindien récent (XIe et XIIIe siècles) ».

Il s’agit de 113 sépultures : « Un chiffre jusqu’alors sans pareil en Guadeloupe ». Les corps d’adultes et d’enfants, inhumés repliés sur eux-mêmes.

Mais aussi une habitation précolombienne et des activités domestiques, comme des outils en pierre ou des ossements de rongeurs, rejetés après consommation.

La période du Néoindien récent

Désormais, après ces découvertes des plus importantes, il s’agira pour les archéologues de répondre à de nombreuses questions

« Identifier les phases d’occupation, connaitre l’état sanitaire de la population inhumée et ses liens de parenté » explique l’INRAP.

Et également : « les inhumations se sont-elles déroulées dans un contexte de village ? Ces sépultures sont-elles postérieures à l’habitat ».

Ces recherches contribueront à faire avancer les connaissances sur la période du Néoindien récent, caractérisée par des changements économiques et culturels.

En effet, aux alentours du IXe siècle, on a assisté à la dispersion des groupes dans l’ensemble de l’archipel caribéen.

[#Archéologie] Les équipes de l’Inrap découvrent 113 sépultures précolombiennes à Petit-Pérou, aux Abymes.

➡ Les…

Publiée par Préfecture de Guadeloupe sur Mercredi 28 avril 2021