Des syndicats appellent à la grève dans les établissements scolaires de Martinique ce mardi 26 janvier

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Plusieurs syndicats de Martinique dont la FNEC FP-FO et le SNES appellent les personnels à se mobiliser pour cette grève du Mardi 26 Janvier 2021 de l’éducation nationale. Ils réclament de meilleures conditions de travail et une revalorisation des salaires. 

« Les personnels de vie scolaire (assistants d’éducation, CUI, Services Civiques et CPE) seront en grève » ce mardi 26 janvier indiquent le Snes FSU dans un communiqué.

Ils demandent notamment que leur rôle « soit pleinement reconnu par l’éducation nationale : ils et elles ne sont pas bénéficiaires de la prime REP/REP+, sont régulièrement en sous effectifs et non remplacés en cas de maladie, et sont soumis à l’arbitraire des contrats précaires ».

Ils réclament notamment :
– La fin de la précarité par la création d’un réel statut pour les personnels surveillants
– L’attribution de la prime REP et REP+ aux surveillants et l’augmentation des salaires (de 90 points d’indice)
– Le recrutement massif de personnels de vie scolaire à hauteur des besoins : 1 assistant d’éducation à temps plein pour 75 élèves, 1 pour 50 en zone difficile, tout en tenant compte de la taille et de la configuration des établissements ; 1 CPE pour au maximum 250 élèves, 1 pour 200 au maximum en zone difficile.
– La création de manière permanente de brigades de remplacement par zones pour les personnels de vie scolaire.
Montrons leur par notre absence dans nos vies scolaires le 26 janvier 2021, que notre présence est vitale.

Pour La FNEC FP-FO Martinique pas de « trêves pour les revendications ». Ils demandent :

-Une augmentation immédiate de 183€ net par mois pour les personnels, enseignants comme AESH, et l’ouverture de négociations pour rattraper le pouvoir d’achat perdu depuis 20 ans

– L’arrêt de la destruction du baccalauréat réduit à un simple contrôle continu pour la deuxième année consécutive

– Une Politique prioritaire de maintien et de retour de nos enseignants dans l’académie Martinique pour assurer une éducation avec un personnel stable et compétent.

Cette grève intervient au moment où les propositions du Grenelle de l’éducation devraient être connues.