Des vidés dans les rues de Fort de France et des défilés stoppés par du gaz lacrymogène en Guyane

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

En Martinique, c’est carrément à Fort de France cette fois que des dizaines de carnavaliers ont décidé de défier les autorités une nouvelle fois. Habillés pour la circonstance, grimés, masqués pour certains, ils ont défilé en submergeant les rues de sons de tambours, de grosses caisses le tout accompagnant des refrains de Carnaval.

On a pu voir des drapeaux Rouge Vert Noir hissés au dessus de la foule.
Alors que les autorités ont déjà annoncé que la liesse des jours gras n’aura pas lieu cette année.
Mais selon les carnavaliers, c’était là une bouffée d’oxygène essentielle et fondamentale pour eux, car ils n’en peuvent plus disent ils des règles de distanciation entrées en vigueur dans ce contexte sanitaire.

Deux points de rendez-vous avaient été fixés dans Fort de France, un aux Terres Sainville sur la place Abbé Grégoire et un autre au niveau de la Pointe Simon avant que les participants ne s’en donnent à cœur joie en plein centre de la ville.

Ambiance à Cayenne également ! on a fait la fête hier dimanche dans les rues du centre-ville malgré l’interdiction de rassemblement. Un arrêté préfectoral a été pris dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid 19. Des jeunes pour la plupart ont participé à des vidés clandestins.

D’autres participants comme les Touloulous, ont défilé en petit nombre en toute sécurité, pour faire admirer leur costume et perpétuer la tradition du carnaval guyanais.
Mais les forces de l’ordre sont intervenues en lançant du gaz lacrymogène afin de disperser la foule la plus dense, ce qui a provoqué quelques tensions en début de soirée.