Des zones de « duty free » en Guadeloupe et en Martinique pour les croisiéristes

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Guadeloupe, Martinique
Mots clés : ,

Le Sénat a voté, ce lundi, l’amendement visant à expérimenter en Guadeloupe et en Martinique un régime de duty-free pour les touristes de croisières arrivant en Guadeloupe et en Martinique.

Après un premier rejet à l’Assemblée nationale, l’amendement instituant un régime duty-free au bénéfice des touristes croisiéristes arrivant en Guadeloupe et en Martinique, a été adopté, ce lundi 26 novembre, au Sénat.

La sénatrice martiniquaise Catherine Conconne parle d’une victoire qui «permettra de donner un nouveau souffle aux commerces». Pour la Ministre des Outre-mer Annick Girardin, « cet engagement du comité interministériel de la mer permettra de redynamiser les Centres-bourgs »

Les parlementaires LREM Olivier Serva et Dominique Théophile qui se sont félicités de l’adoption de cet amendement ont déclaré dans un communiqué commun. « Ce dispositif permettra de développer l’économie locale tout en apportant une réponse à l’amélioration de l’accueil des croisiéristes à Pointe-à-Pitre et à Fort-de-France, qui reste aujourd’hui insuffisant …

Les parlementaires de la majorité de la Guadeloupe, M. Olivier SERVA, Député et M. Dominique THEOPHILE, Sénateur, se félicitent de l’adoption le 25 novembre 2019 de l’amendement portant expérimentation de zones de « duty free » en Guadeloupe et en Martinique au Sénat.

Le Sénateur M. Dominique THEOPHILE a défendu cet amendement dans le cadre de l’examen en séance publique du projet de loi de finances pour 2020 au Sénat.

Cet amendement vise à permettre aux magasins agréés par l’administration et situés dans les villes portuaires de la Guadeloupe et de la Martinique accueillant des bateaux de croisière touristique, de vendre en exonération de TVA, d’octroi de mer et d’accises des marchandises qui sont emportées dans les bagages personnels des croisiéristes. Ce dispositif, créé pour une période expérimentale de 4 ans, exclura la vente de tabac et les biens qui ne sont pas destinés aux besoins propres d’un particulier.

Cette adoption fait suite à de nombreux échanges avec le Gouvernement et l’ensemble des parlementaires pour convaincre de l’opportunité de l’intérêt de cette mesure d’expérimentation pour les territoires ultramarins concernés.
L’adoption définitive de cette mesure marque un signal fort pour le développement économique de ces deux territoires.

Ce dispositif permettra de développer l’économie locale tout en apportant une réponse à l’amélioration de l’accueil des croisiéristes à Pointe-à-Pitre, à Basse-Terre et à Fort-de-France, qui reste aujourd’hui insuffisant. Elle s’inscrit dans un contexte de forte concurrence face aux autres Etats de la Caraibe dans le secteur de la croisière.

Les parlementaires M. Olivier SERVA et M. Dominique THEOPHILE se félicitent de l’adoption de cette mesure au Sénat et resteront attentifs à sa mise en oeuvre, en collaboration étroite avec l’ensemble des acteurs concernés au niveau local.