Destruction de plants d’agrumes au Gros-Morne : Incompréhension chez le pépiniériste, sécurité sanitaire selon l’Etat

agrumes-gendarmes

Opération massive de destruction de plants d’agrumes : sécurité sanitaire selon l’Etat, incompréhension chez le pépiniériste

C’est un vrai bras de fer qui est engagé depuis plusieurs semaines entre l’Etat, et ce pépiniériste Hughes Placide dont la structure se trouve au Gros Morne.

Ce jeudi 22 novembre, tôt le matin, plusieurs gendarmes sont intervenus pour couper et brûler les plants malades.

La DAAF direction de l’alimentions, de l’agriculture et de la forêt explique vouloir garantir à tout prix l’état sanitaire de la production d’agrumes en Martinique ! et c’était l’objectif de cette destruction d’agrumes plantés, et de milliers de plants d’agrumes en pot, ce jeudi matin au Gros Morne.

C’est la DAAF, qui a procédé à cette opération dans une pépinière. L’opération ne s’est pas faite sans agitation chez les proches de l’exploitant agricole.

Un champignon, le chancre citrique a été détecté dans la production agricole de ce pépiniériste. Il s’agit d’ un parasite qui s’attaque exclusivement aux agrumes. Ces espèces sont particulièrement surveillées par les services de l’Etat.

Les gendarmes sont donc venus sur place pour procéder à l’élimination de milliers de plants d’orangers, de mandariniers ou encore de citronniers. Les militaires ont défini un périmètre d’intervention autour du secteur concerné. Depuis plusieurs mois, l’agriculteur concerné avait été alerté et s’était vu ordonné la destruction de ces plants. Une procédure pénale est enclenchée et Hughes Placide encourt des amendes.

Cependant à la mairie du Gros Morne Serge on soutient le pépiniériste. Une motion devait être rédigée par la majorité du conseil municipal. Voila le communiqué de la DAAF :

Depuis 8h ce matin, la DAAF procède à la destruction de 47 agrumes plantés et environ 6000 plants d’agrumes en pot, contaminés par le chancre citrique, dans une pépinière située à Dessaint sur la commune du Gros-Morne. Cette opération vise à garantir l’étatsanitaire de la production d’agrumes.

Détectée pour la première fois en Martinique en 2014, le chancre citrique est une maladie provoquée par la bactérie Xanthomonas axonopodis pv citri, organisme nuisible réglementé contre lequel la lutte est obligatoire.

La Martinique est le seul territoire de la Caraïbe infesté par le chancre citrique, maladie contagieuse et sans remède qui menace les 120 vergers de la filière entière. Il s’agit également de protéger les jardins particuliers.

Les arbres contaminés doivent être impérativement détruits. Pour lutter contre la prolifération de cette maladie, les pépinières font l’objet d’une vigilance particulière compte tenu du risque de dissémination qu’elles induisent par la vente de plants.

La maladie se répand sur le territoire. Saint-Pierre, Morne-Rouge, Ajoupa-Bouillon, Basse-Pointe et le Lorrain étaient jusqu’à présent les seules communes touchées par le phénomène. Il s’agit de la première observation de la maladie à Gros-Morne.

La DAAF demande aussi à toute la population de contacter ses services si elle observe les symptômes du Chancre citrique.