Détournement de fonds au Rectorat de Martinique ? Le Recteur réagit

Rédigé par : Melody Thomas, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Y a-t-il eu détournement de fonds au rectorat de Martinique ? C’est ce qu’avance l’ancien responsable de l’équipe mobile de sécurité. Selon lui, 420.000 euros auraient mystérieusement disparu des caisses de l’institution.

L’ex-fonctionnaire a déposé plainte auprès du procureur. Une affaire qui intervient alors même que le recteur est depuis quelques jours dans le collimateur de l’intersyndicale éducation, qui réclament sa démission.

Dans un communiqué, le recteur, Pascal Jan, dénonce un « harcèlement moral, menaces et pression« . « Ces allégations ne reposent aujourd’hui sur aucun fait précis, signalé et avéré et seront instruites le cas échéant par les autorités judiciaires » poursuit le communiqué ci-dessous :

Plusieurs allégations visant les politiques engagées par le rectorat, voire des personnels de direction, ont été diffusées récemment. Ces propos infondés ou erronés ne peuvent être laissées sans réponse et correction de la part du rectorat.

Le COPEN (comité des personnels de l’encadrement) est une réunion mensuelle d’échanges et d’informations entre les chefs d’établissement et l’équipe de direction académique. Vendredi 24 janvier 2020, les chefs d’établissement étaient conviés par le recteur à une réunion travail pour rétablir le bon fonctionnement des établissements bloqués depuis le mois de décembre dernier. Le recteur et le secrétaire général ont proposé des dispositifs de règlement de cette situation. Les chefs d’établissements ont exprimé leur souhait de privilégier des règlements au cas par cas. Aucune pression ni aucune menace n’ont été exercées sur les chefs d’établissement, comme en témoignent les interventions de plusieurs d’entre eux dans la presse.

L’académie de Martinique et le rectorat entreprennent depuis 2019 une profonde restructuration de fonctionnement avec pour objectif un meilleur service rendu à l’usager. Ces travaux ont fait l’objet d’une démarche collaborative. Un grand nombre de ces changements concernent la santé et le bien-être au travail des personnels:

– Les visites de contrôle de santé au travail font l’objet, depuis 2 ans, d’un plan de rattrapage avec l‘appui d’un opérateur spécialisé ;

– Un médecin expert a été recruté en 2019 pour permettre de régler les dossiers en attente, certains cas remontant à plus de 10 ans ;

– Une enquête sur les risques psychosociaux a été effectuée pour la première fois en 2019 et a fait l’objet d’une présentation aux organisations syndicales en CHSCT (comité d’hygiène et de sécurité et des conditions de travail) académique fin 2019 et débouchera sur un plan d’actions dès 2020 ;

– L’académie est l’une des seules de France à avoir recruté une psychologue clinicienne dédiée à l’accompagnement des personnels dans le cadre de la mise en place de la gestion des ressources humaines (GRH) de proximité. Celle-ci a pris ses fonctions depuis la rentrée scolaire 2019 ;

– Enfin, l’académie déploie depuis novembre 2019 un dispositif de GRH de proximité mobilisant six personnels volontaires et en cours de formation.

Concernant les allégations de détournement de dotation émises, l’ensemble des données et documents seront transmis aux services du procureur de la République en toute transparence, dans le cas où une enquête serait ouverte. Le budget et le personnel de l’EMS ont été substantiellement augmentés depuis 2009 par l’académie de Martinique. Par ailleurs, l’utilisation du budget de l’EMS fait l’objet d’un strict contrôle.

Des accusations graves vis-à-vis de la direction académique font état de faits de harcèlement moral, menaces et pression. Ces allégations ne reposent aujourd’hui sur aucun fait précis, signalé et avéré et seront instruites le cas échéant par les autorités judiciaires.

La promotion du créole fait l’objet d’une forte impulsion dans l’académie depuis deux ans, qu’il s’agisse des écoles primaires avec le projet Parcours créole + ou des futurs bacheliers avec l‘enseignement de spécialité créole. Un court extrait des propos du recteur a été pris hors de son contexte et mis en exergue dans l’intention claire de nourrir une désinformation du public martiniquais à ce sujet sur cette politique.

Ces éléments regrettables participent d’une volonté de déstabilisation et de désinformation sur le travail engagé depuis plusieurs mois par la direction de l’académie, dont les premiers bénéfices pour les élèves martiniquais sont mesurables.