Deux suicides de surveillants à la prison Fleury-Merogis : une martiniquaise et un réunion

Vues : 6610

En l’espace de quelques jours, deux surveillants affectés au Centre Pénitentiaire de Fleury-Merogis, se sont donnés la mort.

Le premier suicide remonte à la semaine dernière et le second s’est produit dans la nuit de mercredi à jeudi cette semaine. Les deux surveillants étaient originaires de la Martinique et de la Réunion.

L’association Codium qui a pour but de fédérer tous les UltraMarins de la Fonction Publique et de créer un réseau de solidarité, a réagit via un communiqué publié sur sa page Facebook.

Triste nouvelle ce matin…
C’est un second ultramarin qui s’est donné la mort cette nuit. Après une martiniquaise la semaine dernière, c’est un originaire de la Réunion âgé de 27 ans qui a décidé de mettre fin à ses jours. Il était affecté sur Fleury-Mérogis depuis 2014 et avait intégré l’équipe du QD depuis juillet 2017…
Nous tenons à exprimer nos sincères condoléances aux familles, aux collègues et amis.

Le surveillant réunionnais de 27 ans s’est donné la mort en se jetant du Pont de Normandie. Il avait quitté son service après avoir obtenu l’accord de sa hiérarchie. Les syndicats indiquent qu’il venait de se faire agresser par un détenu. Selon les premiers éléments son suicide serait lié aux conditions de travail. Dans un communiqué, FO pénitentiaire dénonce « une prise en charge de l’incident qui n’était pas optimale ».

Une cellule psychologique a été mise en place dans l’établissement.

Photo d’illustration d’une prison : Crédits @Info Normandie