Devenir millionnaire c’est possible, une américaine autodidacte de 29 ans le prouve !

Vues : 1778

« Il faut rendre l’impossible, possible »

À 29 ans cette jeune femme a osé changer de profession. Employée comme agent administratif par le gouvernement américain, Tela Holcomb s’occupe désormais de transactions boursières pour son propre compte. Aujourd’hui, Tela Holcomb qui vit à Las Vegas, a une valeur nette qui s’approche des millions de dollars.

Il n’y a pas si longtemps que cette mère et épouse heureuse qui ne savait rien au monde de la bourse, avait un emploi au gouvernement et travaillait tous les jours de 9 heures à 17 heures. Mais très vite Tela Holcomb a été en mesure de comprendre ce trader à la bourse et de gagner plus de 1 million de dollars en quatre ans grâce aux actions et au commerce.

Dans un magazine afro-américain qui valorise les « self-made women », Tela Holcom, interrogée sur sa réussite financière, détaille, entre autres, comment elle a  « décidé de construire sa propre plate-forme pour aider les autres femmes noires ». Elle témoigne :

« Il y a sept ans, avant de commencer à faire du commerce, j’avais un poste administratif pour le gouvernement. Ce qui m’a vraiment donné envie de rentrer dans le monde de la finance, c’est quand j’ai su le train de vie d’un collègue qui avait très bien organisé sa retraite anticipée. Il avait prévu de faire des choses folles, de vivre dans une caravane en sillonnant tout le pays. Cela m’a fait curieux. Cela m’a incité à commencer à lui poser des questions. J’avais entendu parler du marché boursier et j’écoutais une chaîne qui en parlait toute la journée, je n’en savais rien d’autre. J’ai commencé à lui poser des questions sur les livres à lire et les cours à suivre. »

A l’époque, quand Tela Holcomb démarre comme trader, elle est une mère célibataire et travaille encore comme agent administratif :

« Mais je ne voulais pas que ça prenne tout mon temps loin de ma famille. Je m’étais organisée durant mes temps libres. Au lieu de regarder la télévision, j’apprenais les techniques boursières. Souvent, pendant que je m’asseyais dehors et regardais ma fille jouer, je lisais en même temps des livres sur le marché boursier. Je regardais les graphiques, les tendances de la bourse. Quand j’étais des rendez-vous chez le médecin, je suivais le cours des actions sur mon téléphone ».

La jeune américaine achète les actions de  « Coach » (une enseigne new yorkaise de sac à mains) et apprend rapidement les fluctuations de la bourse. J’ai perdu de l’argent la première fois mais j’ai tenté de comprendre ce qui ne fonctionnait pas. C’est pour cela que je conseille d’utiliser « un compte d’entraînement avant d’utiliser votre argent réel » déclare Tela Holcom qui recommande deux comptes pratiques pour bien se lancer dans les enchères boursières.

« Il y a deux comptes pratiques que je recommanderais. L’un c’est Investopedia. C’est un simulateur sur leur site Web, que les gens peuvent utiliser pour jouer et avoir une idée des opérations boursières. Il y a aussi Thinkorswim par TD Ameritrade. J’aime leur plate-forme d’entraînement. C’est un peu technique, mais c’est vraiment puissant et je le recommande fortement ».

A la question du magazine qui lui demande, ce qui l’a motivée à partager ces connaissances avec d’autres personnes, en particulier avec les Afro-Américains, Tela Holcomb répond :
«  J’ai décidé de créer ma propre plateforme pour éduquer les gens et partager mon histoire ».

La femme trader poursuit  : « Certaines personnes pensent qu’elles ne peuvent réussir à la bourse, donc, Je suis ici pour représenter les autres femmes noires (et les hommes) qu’il puissent savoir que c’est vraiment possible. Tant que nous sommes motivés et que nous prenons le temps de faire ce qu’il faut, tout est possible ».

« Si vous voulez apprendre à faire des millions sur le marché boursier, Inscrivez-vous à son cours gratuit ici. Il suffit de rejoindre son groupe Facebook « Stocks and Profit » ou vous pouvez la suivre sur Twitter et Instagram.

Dorothée Audibert-Champenois / Source itw de Liane Membis


ImagesBauce/Facebook