Diffamation : Non, aucun salarié du Groupe Monplaisir n’est récemment impliqué dans un trafic de drogue

Rédigé par : Hugo Paterne, le
Publié dans : Actualites, Martinique
Mots clés :

Vous avez peut-être reçu ces whatsapp et photos selon lesquels un salarié cadre du groupe SEEN serait impliqué dans un trafic de stupéfiants. Ces messages vieux de plusieurs mois déjà refont surface mais n’ont aucune actualité récente.

Dans un communiqué le directeur du Groupe SEEN dit sa surprise et son ras le bol quant à ce qu’il qualifie de violente et infamante campagne de diffamation.

« Les salariés et la direction du Groupe SEEN (Groupe Monplaisir) s’étonnent et s’insurgent de la violente et infamante campagne de diffamation qui a cours actuellement sur les réseaux sociaux au sujet d’un trafic de drogue impliquant un cadre du Groupe actuellement incarcéré depuis janvier 2019.

En 2019, ce cadre ingénieur du groupe, responsable logistique profitant de sa position aurait participé à un trafic de stupéfiants entre les Antilles et l’hexagone.

Les éléments de l’enquête ont révélé qu’aucun autre membre de l’entreprise n’était impliqué dans ces opérations.

Ses propos diffamatoires sur le Groupe Seen vise en fait a entaché l’ancien président et fondateur du groupe, actuellement élu politique majeur, qui se présentera probablement aux prochaines élections de la CTM.

Le Groupe SEEN qui emploie 700 salariés doit pouvoir travailler dans la plus grande sérénité »